… où « Comment la possession d’un Liberty peut vite tourner à l’obsession – II « …

Après avoir fait la peau du Liberty Mab Rose Poivré, ma dernière lubie a été de jeter mon dévolu sur

LE LIBERTY ELOÏSE – Prune

Il constitue l’unité de tout l’ensemble présenté. Le plus difficile dans tout ça : savoir s’arréter et se dire « C’est bon, j’en ai assez fait pour cette fois« 

Vous avez 5min ?

—–

1- Tunique 13 du livre 05 (Japan Couture)

Tunique 13 du livre 05 (JCA’s), en plumetis écru (La Maison des Tissus, Lyon 9ème), biais d’encolure en Liberty Eloïse (Shaukat), et vieille dentelle de famille

Cette tunique est un grand classique sur la blogosphère, je ne l’avais pas encore testée, voilà chose faite. Et je comprends les raisons de son succès.

Les modifs : j’ai élargi les empiècements devant et dos pour plus de fronces, l’effet montgolfière ne me fait pas peur !

La dentelle, remplie d’histoire familiale, est presque jaunie par le temps, mais ça la rend encore plus belle ! Et ce plumetis au joli « tombant » est un pur délice à coudre.

—–

2-Robe à encolure ronde

Cette robette était sensée être MA Petite Robe Noire, la dite PRN, pour ce défi (Acte 1) pour le mois d’avril. Je sais, c’est un peu tard. Elle était pourtant prête à temps, seulement : plus d’appareil photo le jour du « défilé ». Elle a donc sagement attendu, et ce n’est pas bien grâve.

 

Robe à encolure ronde (patron de marque « Simplicity »), en lin noir (coupon issu d’une boutique du marché St Pierre à Paris dont le nom m’échappe !), et Liberty Eloïse

Il s’agit d’un patron SIMPLICITY, une marque que je n’utilise jamais, un peu comme BURDA (et pourtant, quel potentiel !). Pour cette PRN, je souhaitais une robe un peu comme celle des Intemporels Enfants, à encolure ronde. Mais à l’époque de la PRN, seul SIMPLICITY proposait une coupe qui me convenait. Depuis, Primerose est sorti chez Citronille.

Les modifs : élargissement des empiècements devant et dos pour davantage de fronces (serait-ce devenu une habitude ?), petits revers de l’encolure ronde pour dégager les épaules et laisser apparaître le discret Liberty de la doublure , et… premier essai de plis « religieuse » (superposés). Franchement, pour une première, peux mieux faire… car ça ressemble plus à une succession de vagounettes

Si vous n’avez jamais tenté ces petits plis très à la mode –> le tuto est ici. C’est non seulement joli (quand c’est bien fait, hu hu huhuhu), mais cela peut, au dernier moment, servir à raccourcir subtilement une robe jugée trop longue… sans toucher l’ourlet.

—–

3- Veste-cape à plis creux

Veste-cape, patron maison, en coton stretch noir à fines rayures (Toto), et Liberty Eloïse

Aucun patron en ma possession ne correspondait à ce que je voulais, ou en tout cas, à l’idée que j’en avais. Je devais avoir le courage ce jour-là, car je suis partie de quasi-rien. Enfin si, juste une base de E (livre 64, JCA’s) pour l’empiècement « haut » du dos, histoire d’avoir des dimensions correctes. Ensuite, pour le col rond, je me suis basée sur celui de la vareuse Dublin de marque C’est Dimanche. Pour les manches, même technique qu’ici. Et pour les plis creux, j’en ai réalisé jusqu’à plus soif : trois sur les pans devant, et huit au dos ! Ca vole au vent !!!

—–

4- Robe-tablier croisée au dos

Robe-tablier, modèle R de ce livre (non référencé JCA’s à ce jour) en voile de coton (Marché de la Croix-Rousse, Lyon 4ème), teint en Dylon gris, et Liberty Eloïse

Le livre s’intitule Itsumono watashi, natural na fuku (voilà c’est dit ! hum !), mais il n’est pas référencé JCA’s à ce jour.

Le modèle du livre ne présente pas la même finition au dos. J’ai ajouté le croisé des bretelles, ainsi que la superposition des deux pans arrondis à l’arrière, sinon, cette taille « unique » était bien trop large pour moi.

—–

5- Le petit haut noir à bretelles

Petit haut noir à bretelles, modèle D de ce livre japonais (non référencé JCA’s à ce jour), en voile de coton noir (Toto), plumetis noir (Toto) et Liberty Eloïse

Ce modèle est également issu de ce livre Itsumono watashi, natural na fuku. Principale modif : cette fois, j’ai tenté les plis « religieuses » non superposés. Facile, mais sur du voile de coton, mama miiiiiia

—–

5- La jupette porte-feuille

Jupette porte-feuille, patron maison, en Liberty Eloïse

Trop courte à mon goût pour être portée seule avec les gambettes à l’air. J’opte plutôt pour le style superposition, as usual !

—–

6- Sarouel

Au début, je souhaitais adapter mon modèle de sarouel enfant en taille adulte. Et puis finalement, il y a eu plus urgent : le modèle de Sarouel « Un Parfum du Ciel« , à présent rendu publique grâce à la récente parution de son livre *.  Aussitôt paru, aussitôt commandé, aussitôt reçu, aussitôt cousu et…essayé !

* je met le lien « Amazone », mais il est vendu dans beaucoup de points de vente

Sarouel modèle « Parfum du Ciel », en lin noir (Toto) – whhooHOO, le déhanché !

Valérie, l’auteur du livre, propose de construire le sarouel à partir de l’un de nos propres pantalons. Je trouve que cela laisse par conséquence beaucoup de liberté dans le choix de la coupe (taille haute, taille basse…), de la forme (tombé « jupe » ou tombé « sarouel »…), etc, de façon à ce que celui-ci nous taille parfaitement, quelle que soit notre morphologie. Parmis les libertés que je m’octroierai sans doute la prochaine fois : je prendrai un tissu légèrement plus raide, et j’échancrerai moins le bas pour un tombé plus « jupe », entre autres modifs …  ;-)

Un tout nouveau blog collectif spécial « Parfum du Ciel » a été créé ce WE, et j’en suis déjà !

—–

7-Tablier

Pour aller avec le sarouel, essentiellement…

Tablier à superposer sur le sarouel, inspiré de Parfum du Ciel, en toile de lin teintée « prune » en Dylon (pour fabriquer ce « prune » : 2/3 de gris, 1/3 de lie de vin, dilution respectée), plumetis noir (Toto), et Liberty Eloïse

J’aimais déjà les tabliers « habillés« , à superposer  sur des pantalons ou jupes, mais l’occaze du sarouel m’a redonné l’envie d’en faire un !

—–

8- Bretelles en Liberty

Bretelles en Liberty Eloïse et Liberty James bronze (Bleu de Toile), attache/pince en métal mat (mercerie de la Croix-Rousse, Lyon 4)

J’avais déjà aperçu, il y a quelque temps, de jolies bretelles en Liberty chez Mel, la Fée Niasse. Je trouve l’idée excellente, et elle lui revient ! Allez jeter un oeil.

—–

9- Casquette Gavroche

Casquette gavroche inspirée du modèle « macaron » du livre 77 (JCA’s), en Liberty Eloïse, et voile de coton teinté Dylon gris.

Modifs : cette casquette n’est pas doublée, pour plus de légèreté en été, ajout d’un bandeau gris, et ajout d’une trashy flower, coupée à cru, effilochée, entortillée.

La visière peut aussi se redresser, selon le style que l’on souhaite.

Depuis que je la porte, on m’appelle SARAH KAY ! ;-)

—–

10- Broche Fleur

Broche fleur, en Liberty Eloïse et dentelle de famille

Pour l’effet « rose« , découper un long rectangle se terminant en pointe sur l’un de ses « petits » côtés. Froncer sur toute une longueur, puis entortiller le tout, en commençant par le côté en pointe, pour finir sur sa partie la plus large. Lier le tout avec quelques points à la main. A la fin, faire un petit revers sur les derniers cm de tissu. Simple non ?

—–

11- Bague

Bague-badge, en Liberty-vous-savez-quoi, anneau « Perles et Vous » (Croix-Rousse, Lyon 4ème)

Réalisé à la Badge’It. Là encore, un jeu d’enfant, et c’est le moins qu’on puisse dire, puisque, pour celles qui ne connaissent pas, je rappelle qu’il s’agit d’un jouet ! L’anneau a été collé à la glue ensuite.

—–

12- Barette oiseau

Barette oiseau en Liberty Elo’ (maintenant que nous sommes intimes), et dentelle de famille.

La forme d’oiseau est celle de Tilda (livre « Les doux hivers de Tilda« , 2008). Les ailes sont en dentelle, l’oeil est un tout petit bouton. Pour un meilleur maintien, le Liberty est rigidifié d’un entoilage type Viseline.

—–

13- Colliers ras du cou

– En tissu et badge

Collier ras du cou, en voile de coton teint Dylon gris, boutons de nacre (« Loisirs et Créations », Lyon, Part-Dieu), et badge Liberty Eloïse.

Le collier se croise devant grâce aux boutons « pression » cousus. Le badge est simplement épinglé comme une broche.

– en dentelle

Acheter une jolie dentelle…

Ahhhh, si je savais crocheter… mon rêve !

—–

C’est tout.

A bientôt !