Je pense que ça ne vous gênera pas si je vous montre un truc d’hiver cousu cet hiver, dans un lainage d’hiver, hmmm ?

 

 

Veste redingote, issu du patron « Pavot » (Deer and Doe), en lainage tailleur gris (Cousette).

 

« Pavot » de Deer and Doe, normalement, c’est ça. Forme de veste épurée, mais efficace. Versions de Pavots chez les addicts, c’est par ici !

Ici, j’ai gardé le haut intact, mais j’ai modifié le bas. Très honnêtement, comme j’ai cousu ça fin 2012, je ne sais plus très bien si j’ai complètement redessiné le bas à ma façon (me connaissant… ), ou bien si je suis partie de la base du bas de Pavot pour la modifier. On va rester sur la dernière option qui me parait la plus logique et la plus simple à expliquer pour un effet (au moins) similaire.

Donc en gros, j’ai élargis les devants et dos de plusieurs cm pour y inclure :

– 2 plis rabattus sur chaque pan devant

– 1 large pli creux au centre, et 2 plis rabattus de part et d’autre au dos.

Au passage… je me réserve l’alignement des plis devant avec les coutures/pinces d’assemblage du haut pour une prochaine fois, quand je serai plus attentive :-) De même, si c’était à refaire, je rabatterais les plis non plus vers l’intérieur, mais vers l’extérieur.

Ces plis renforce le petit côté « redingote » de la veste.

Ajouté à cela l’ajout de 2 fausses pattes de poche, boutonnées sur les côtés-devant. Les vraies poches, quant à elles, sont réservées dans les coutures de côtés de la veste, comme l’indique le modèle (c’est plus pratique et confortable ainsi)

Finitions intérieures au moyen d’un biais noir tout simple, en guise d’ourlet rapporté et de bordure de parementure.

La tunique présentée en dessous de Pavot est celle que je m’étais cousue l’an dernier  ici (n°5 du billet)

 Voilà, au 14 juin, Pavot de lainage est tout à fait d’actualité (allez… un jour sur 2, je suis gentille)

A bientôt !