Moins d’un mois entre deux posts, vous y croyez vous ? ;-)

Promis, aujourd’hui, c’est bien de « couture » dont il s’agit.

Mais aujourd »hui, pas de thème « couleur » ou de thème « Liberty » en particulier… il faut bien changer un peu.

Voici donc quelques petites choses (à peu près assorties, même sans thème) … pour les matinées fraîches et les premières journées douces du printemps et de l’été…

Mais aussi et surtout pour l’avant… et pour l’après

———–

A – LES TOPS EN JERSEY

1- Top jersey – manches longues

Top manches longues « patron maison, » en jersey à fines rayures noires et grises (cadeau), Liberty Capel moutarde (Shaukat) et coton teint en prune foncé (mélange Dylon « Lie de vin » et « Antique Grey »)

Pas de patron : je suis juste partie d’un top à moi tout simple… Peu de risque avec du jersey.

Le moment pour moi d’expérimenter le point « overlock » de la ma machine à coudre, ce genre de surjet élastique le plus proche de ce qui se fait avec une surjeteuse. Entendons-nous bien… « j’assemble et je surfile » –> ça OK, « j’étire et c’est solide » –> ça OK. Mais le rendu est bien moins propre qu’avec le « véritable outil ». Mais c’est parfait pour l’usage que j’en ai aujourd’hui !

Pour les bordures, AUCUN ourlet… couic couic, comme ça, à cru, et sans complexe. Fallait pas me tenter ;-)

Par ailleurs, je n’ai toujours pas réussi à me faire au look « épaulettes » de la saison… (pourtant je me force. Si si ! je vous assure LOL !). Petit rappel à la tendance tout de même pour me fondre dans la masse : la touche boutonnée en Liberty Capel qui s’imposait à l’endroit stratégique.

——-

2- Top jersey dos nu

Top dos nu « patron maison », en jersey microfibre noir de mon stock personnel, imprimé pois gris/noir (Fat Quarter Shop), Liberty Capel moutarde (Shaukat) et coton teint en prune foncé (mélange Dylon « Lie de vin » et « Antique Grey »)

Là encore, pas de patron. C’est un « tube ». Donc rien à signaler : un petit coup d’overlock magique pour assembler, un petit point zig-zag tout-fin-tout-fin pour ourleter le haut, et le tour est joué.

Cette maille légère en microfibre polyamide 6-6 (minute-culturelle textile), récupérée lors d’un déstockage d’archives professionnelles, est d’une douceur et d’une finesse à couper le souffle ! Pas étonnant : ce coupon était destiné à la lingerie …

——-

B – LES TUNIQUES

3- Tunique élastiquée, manches « raglan »

Tunique inspirée de la blouse à manches longues « raglan » ET de la blouse à manches courtes « raglan » du livre des Intemporels pour Futures Mamans, en voile de coton mélangé teint en gris (Dylon « antique grey »), et Liberty Mauvey (La Droguerie). Etiquette en imprimé prune (Fat Quarter Shop)

Il s’agit ici d’un mix- entre les deux premières blouses à manches « raglan » (p31-32) du livre des IPFM. Je voulais une encolure ronde imprimée, et des manches longues… J’ai aussi préféré mettre un élastique à la taille pour que ce soit plus pratique, avec un noeud pour faire « style faux-lien »…

(ici porté avec la ceinture « empire » présentée plus bas)

——-

4- Tunique ultra-plissée

Tunique inspirée du modèle A du Otona Stylish Dress Book 2 (livre 175 sur JCA) en voile de coton blanc, liens en imprimé à pois prunes (Fat Quarter Shop) et coton gris à pois prunes « du marché ».

Par rapport au modèle A du SDB2 (livre 175 sur JCA, versions ici), j’ai carrément élargi l’empiècement de « devant », et ai augmenté le nombre de plis, histoire de faire une peu de place…

Par contre, l’encolure ultra-sized étant un peu trop mo-molle (forcément, quand on élargit tout… !), elle dégoulinait facheusement. Hop ! –> un petit bouton pour fixer le tout, et pour donner finalement cet effet de « colerette » structurée.

——-

5- Sur-tunique en lin

Sur-tunique adaptée du modèle SOFIA de « C’est Dimanche », en lin naturel (Fabric Addicts), Liberty Mab rose poivré (Bleu de Toile, 2009), Liberty Eloïse (Shaukat) et imprimé à pois prunes (Fat Quarter Shop)

Déjà faite ici (n° 6 du post), à force de voir ma grande dedans, et les différentes versions ici … je la voulais , je la voulais, je la VOULAIS pour MOI !

Qui plus est dans ce même lin que (n° 6 du post) et (n°7 du post), celui qui est tellement « brut de décoffrage » qu’il y a comme des morceaux de pailles-fibreuses entremêlées dans la trame du tissu, celui qui est tellement « naturel » que ça sent le végétal rien qu’en le cousant. OK, ça fait un peu « toile de jute »… Autant sur un enfant, passe… mais le tombé très raide sur une « dame » (huhuhu)  –> un peu risqué !

Au départ je m’étais dis que je décalerais ce projet à l’automne, mais graaaaande impatiente que je suis, il a fallu que je la possède tout de suite. Oui mais comment ? J’avoue que j’ai un peu croisé les doigts pour que ça rende à peu près quelque chose. Et avant de couper… j’ai longuement hésité de peur de « gâcher » (béh oui… dernier coupon dudit « LIN » !).

Tans pis, on se lance, on raccourcit le devant pour en faire une longueur de « boléro », on laisse « plonger » le dos, et on divise ce dernier pour le nouer avec des liens et régler la largeur si besoin.

Je suis satisfaite de ma prouesse technique, mais ne suis pas certaine de l’esthétique. On verra à l’usage … si ce modèle reste dans le dressing ou non.

——-

C- LES ROBES

6- Robe ceinture élastique

Robe issue du modèle D du Otona Stylish Dress Book 2 (livre 175 sur JCA), en velours milleraies prune (Toto), et Liberty Mab rose poivré.

La robe D du SDB2 (livre 175 sur JCA, différentes versions ici), avec une encolure froufroutante.

J’ai aussi élastiqué la taille pour marquer un peu les courbes.

(portée avec la ceinture « obi » présentée plus bas)

——-

7- Robe japonaise « classissime »

Robe issus du modèle T du Otona Stylish Dress Book 1 (livre 64 sur JCA), en coton mélangé beige/écru (Toto), imprimé à pois prunes (Fat Quarter Shop), et Liberty Mauvey (La Droguerie)

Cette T du SDB1 (livre 64 sur JCA) a eu son heure de gloire lors de la toute première Japan party en 2008… Mais à l’époque, en bonne débutante, j’ai raté le train. Aujourd’hui on ne la vois plus trop, j’imagine qu’elle a été détrônée par d’autres modèles plus trendy des derniers livres SDB2 et même SDB3 récemment. Que cela ne tienne. Moi je souhaitais du « classissime » à souhait sur ce coup là… dans le genre maman Ingalls, encore et toujours…

——-

8- Robe boutonnée à micro-plis

Modèle A du livre japonais « My Ordinary Natural Clothes » (livre 195 sur JCA), en lin blanc (Toto) et liberty Tatum prune (La Droguerie)

Il s’agit du modèle A (celui de la couverture) issue ce fameux livre 195 (JCA) … celui qui m’avait fait flancher pour cette robe tablier R (n°6 du post). Je ne trouve pas de versions de cette A sur JCA en tags. Ces petits plis feraient-ils peur ? Je vous assure que ce n’est pas compliqué ! Pour les inspirées, ce modèle ressemble un peu à la célèbre G du SDB1 (livre n°64 sur JCA, versions ici), avec un vrai col, un mélange de plis « religieuse » de part et d’autre de la patte de boutonnage, et de plis creux près des emmenchures. C’est tout.

J’ai ajouté deux mini-boutonnières à la patte horizontale de façon à pouvoir mettre des petits noeuds en Liberty (ou non) assortis à mes humeurs.

Et puis deux lanières élastiquées et boutonnées au dos, pour ceintrer.

——-

9- Robe à bretelles nouées

Robe à bretelles inspirée du livre des Intemporels pour Futures Mamans, en voile de coton noir (Toto), plumetis noir (Toto), Liberty Capel moutarde (Shaukat), Liberty Tatum prune (La Droguerie) et étiquette en coton teint prune foncé (mélange Dylon « Lie de vin » et « Antique Grey ») 

Sur-élargissement des jupes « devant » et « dos » pour faire de la place, et ajout d’un large lien élastiqué au dos pour marquer la courbe sous la poitrine (je n’aimais pas du tout le rendu de la photo du livre !)

Robe à porter en superposition au printemps, ou bien plus légèrement lorsqu’il fera plus chaud.

——-

D- LES « BAS »

10- Jupe « spéciale », ceinture-bandeau jersey

Jupe inspirée de la « jupe évasée » du livre des « Intemporels pour Future Maman », en coton mélangé noir (Toto), jersey de coton (cadeau), Liberty Mauvey (La Droguerie) et étiquette en imprimé à pois prunes (Fat Quarter Shop)

On peut dire que ma version ressemble à s’y méprendre à celle de Mélanie … ! Même modif’ qu’elle au niveau du petit pli-creux ajouté devant, car le tombé du modèle initial n’était définitivement pas sortable sur moi ! Je n’ai pas retouché la bande de jersey, certe un peu haute et large, mais ça tient chaud aux reins. Et puis rien n’empêche de faire un petit revers si besoin.

J’ai ajouté un petit noeud décoratif devant, et des pattes de boutonnage interchangeables boutonnées sur les côtés… en Liberty (parce que je ne peux pas m’empêcher à vrai dire !)

——-

11- Sarouel « smocké »

Sarouel « patron maison », en voile de coton mélangé teint en gris (Dylon « Antique grey »), étiquette en imprimé à pois prunes (Fat Quarter Shop)

Toujours d’après ce tuto (pour enfant) adapté en taille adulte. Pour cela (ou pour toute autre taille), en résumé : on prend son mètre de couturière, et on mesure 1) – pour la hauteur –  la longueur « taille-sol » » à laquelle on rajoute une bonne 20aine de cm au minimum, et 2) – pour la largeur maxi de l’empiècement central, la longueur maxi de son écartement de jambe (ça, c’est pour ne pas tomber lorsque vous courerez après le bus ! Pas besoin de faire le grand écart non plus… ). Après, vous pouvez adapter un peu comme vous voulez, en fonction du style que vous aimez (plus étroit ou plus ample).

Sur ce modèle, j’ai ajouté un minimum de 10 plis creux sur plusieurs centimètres, tout autour de la taille (parce que vous connaissez peut-être mon penchant vers le côté « bouffant » de la Chose). La taille est ajustable par 8 rangées de smocks (top confort !) et soutenue par une large ceinture à nouer. 4 rangées de smocks aux chevilles également pour que ça froufroute un peu.

Pour une coupe de sarouel plus ajustée, vous avez toujours ceux de Parfum du Ciel, mais je ne vous apprends rien ;-)

——-

E – POUR SORTIR !

12- Veste « imper »

Veste imper’ issue du modèle L du Otona Stylish Dress Book 2, en coton imperméable noir (Toto), et imprimé « Tombouctou » (la Droguerie), boutons « métal » La Droguerie.

Très agréable tissu « trench » imperméable from Toto (surprenant ce Toto parfois !), au toucher peau-de pêche sur l’endroit, et satiné sur l’envers, ce qui ne nécessite aucune doublure : ça s’enfile et ça glisse tout seul sur les vêtements !

Absolument AUCUNE retouche de ce modèle qui me parait d’une perfection exemplaire !

——-

13- Veste en lin à froufrous

Veste à froufrous « patron maison », en lin gris (cadeau), Liberty Tatum prune (La Droguerie), Liberty Capel moutarde (Shaukat), et touche de Liberty Mab rose poivré (Bleu de Toile, 2009)

(intérieur de poche)

La veste de mes rêves ces derniers temps…

Je suis partie d’une base de tunique Y du livre SDB1 (livre n°64 sur JCA) pour les quelques repères dont j’avais besoin. Le résultat final n’a plus rien à voir, avec ces gros boutons de nacre et ces trashy froufrous effilochés (tenue dans le temps à vérifier : je crains la première tache qui me vaudra un lavage en machine, arrggghhh… Promis, je serai « propre » !)

——-

E- ACCESSOIRES

hum… la rubrique « Accessoires » –> ça sent la fin du post… ;-)

14- Ceinture « empire »

Ceinture « empire » issue du livre des Intemporels pour Futures Mamans, en Liberty Mauvey (La Droguerie) et popeline de coton colori figue (Entrée des Fournisseurs)

En tous points identique au modèle du livre des IPFM.

——-

15- Ceinture « obi »

Ceinture « obi » réversible issue du livre des Intemporels pour Futures Mamans, en imprimé noir à pois gris (Fat Quarter Shop), Liberty Capel moutarde (Shaukat) et imprimé à pois prunes (Fat quarter Shop)

Là encore, pas de grande modif’, mis à part le ruban que j’ai fabriqué moi-même. Je trouve aussi que cette ceinture a une drôle de coupe… mais elle se porte finalement assez bien, sous la poitrine ou sur les hanches.

——-

16- 17- Bandeau réversible et barette « fleur »

Bandeau réversible « patron maison« , en voile de coton mélangé teint en gris pour la face A (Dylon « Antique grey »), popeline de coton teinte en prune foncée pour la face B (mélange Dylon « Lie de vin » et « Antique grey »), Liberty Capel moutarde (Shaukat), Liberty Tatum prune (La Droguerie), Liberty Mauvey (la Droguerie) et Liberty Mab rose poivré (Bleu de Toile)

Barette « fleur » en voile de coton mélangé teint en gris (Dylon « Antique grey »), popeline de coton teinte en prune foncée  (mélange Dylon « Lie de vin » et « Antique grey »), et lin gris anthracite (cadeau Carole)

A porter face grise ou prune en fonction des humeurs ou de la tenue, avec tous les assortiments de Liberty possibles du modèle… avec la fleur, ou non.

——-

18- Broche « fleurs de cerisiers »

Broche « Fleur de cerisiers » issue du livre des Intemporels pour Futures Mamans, en Liberty Capel moutarde (Shaukat), Liberty Tatum prune (La Droguerie) et Liberty Mab rose poivré (Bleu de Toile). Support de broche « kilt » La Droguerie.

Rien de bien original, on voit ça un peu de partout… mais j’adore ces fleurs-coussinet pour réhausser une tenue un peu trop sombre !

——-

A bientôt !

——-

EDIT 01/04 :

Vous vous surpassez sur les commentaires là ! Je lis chacun de vos com’, je n’en perds pas une miette, aucun ne se perd dans la masse, je vous assure.

Et moi je fais comment maintenant pour vous répondre ??? Vous voulez me défier c’est ça ? Et bien je fais un bel « Edit »… et je vous dis à TOUTES … un immense MERCI ! (c’est un bon début)

Quelques réponses aux questions les plus fréquentes :

Pour les « intriguées » : non, je vous rassure, je n’ai pas cousu tout ça en seulement un mois. Je prends mon temps, c’est bien connu ;-)

Pour les « curieuses » : vous allez être déçues, ce petit grain est encore « asexué » jusqu’au jour des festivités, y compris pour nous ;-)

Pour les « impatientes » de la collection New-Born: rapport au point précédent… là encore, il vous faudra attendre, tout comme nous, forcément ! ;-)