Ivanne.S | Ivanne S, article choix de la bonne taille en couture, introduction, patrons de couture
Ivanne S, article choix de la bonne taille en couture, introduction, patrons de couture
Ivanne S, article choix de la bonne taille en couture, introduction, patrons de couture
7359
page-template-default,page,page-id-7359,page-parent,et_monarch,unknown,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,columns-3,qode-product-single-tabs-on-bottom,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Une histoire de TAILLE et de BIEN-ALLER

Introduction

tracé tailles patron

 Entre ces lignes transpire l’accompagnement vers une bonne utilisation de mon dernier livre , mais j’espère pouvoir vous montrer que tout ce que je vais vous raconter va bien au delà de ce « bébé de papier », et peut aussi et SURTOUT vous servir pour TOUS vos projets-couture de vêtements (pour FEMMES plus particulièrement). Et ce, quelle que soit la marque de patron, quels que soient les modèles, quel que soit l’univers.

Après 2 mois de vie de Grains de Couture, et après 2 mois de SAV de proximité, je parviens à présent à bien cerner comment vous utilisez le livre, pourquoi, de quelle manière, ce qui vous plait, ce qui vous motive, là où j’ai tapé « juste », mais aussi ce qui vous met le doute, les petits défauts, là où je n’ai peut-être pas été à mon meilleur niveau, ce qui pourrait encore être amélioré, ce qui mérite d’être éclairci, et surtout, plus intéressant, ce sur quoi je peux dès à présent rétro-agir, pour compléter ou mieux vous aider.

Mon idée est de faire en sorte que vos projets-couture (notamment pour vous-même) soient au moins aussi fluides, sereins, et sources de satisfaction que les miens. Il s’agit d’une passion prise sur nos temps libres (ô combien précieux), donc autant que que cela reste UN PLAISIR. Vous savez que j’aime aussi quand la couture n’enferme pas dans des recettes figées pour laisser place à la créativité et … au bon sens. Mais il me semble toutefois que certaines « recettes de base » méritent que l’on y revienne, tellement elles constituent le socle du reste.

Pour celles qui ont le livre, vous noterez peut-être (si vous l’avez lu… huhu) qu’une bonne partie des messages « pas-très-subliminaux » de ce billet est déjà expliquée de façon plus concise dans le chapitre technique, avec plusieurs piqûres de rappel dans les fiches de montage des modèles. Par hasard, ne serais-je pas partie pour refaire le boulot pédagogique 2 fois ? Et bien si !  Je suis de celles qui pensent que les bases… ça se rabâche comme des tables de multiplications, ou comme ce geste sportif que l’on doit reproduire 1547 fois avant de pouvoir l’exécuter parfaitement et efficacement « comme on respire » , sans effort, comme un réflexe. Ces bases-là, je les ai surtout expérimentées puis acquises par l’erreur … donc forcément, en face de chaque mot, j’ai l’image bien concrète d’une fille qui n’a pas toujours fait la maligne devant ses créations ratées ou inmettables… croyez-moi. Et lorsqu’ aujourd’hui, en tant qu’auteur, je suis sollicitée par mail ou sur les réseaux sociaux concernant des problème de tailles ou de « bien-aller », là je peux vous dire que je vois trèèèèèès bien de quoi vous voulez parler.

Vous me voyez venir : je vais donc essentiellement vous parler du choix de la BONNE TAILLE en couture, et plus particulièrement pour FEMMES.

Je ne traiterai en revanche ni des coupes, ni de l’aisance, ni du style, ni de l’adéquation (esthétique et subjective) des modèles à votre morphologie. C’est un tout autre sujet.

Pour certaines, le choix de la taille est intuitif et logique, alors que pour d’autres, c’est un véritable casse-tête. En couture, le choix de la taille est une problématique récurrente que l’on rencontre bien souvent sur les forums, les blogs collectifs/privés, ou sur les réseaux sociaux… (et oserais-je dire, dans les messageries, hum). De même, je pense pouvoir dire que parfois, quand une couturière manifeste un mécontentement sur la coupe (et elle a peut-être raison), il m’arrive de détecter au premier coup d’oeil, d’après une photo publiée par exemple, que le problème est en réalité un mauvais choix de taille. Ces histoires de taille, identifiées ou non comme telles, peuvent donc générer des doutes mais aussi pas mal de frustrations, et c’est bien compréhensible : avoir « investi » dans un patron à l’unité ou un livre complet, ET avoir passé des heures à se coudre un vêtement pour se rendre compte au final qu’il n’est pas taillé pour soi (ou qu’on ne rentre pas dedans), c’est bien le genre de petite chose pénible et démoralisante (quand je vous dis que je sais de quoi je parle…. faites moi confiance).

Mais pourquoi cela nous arrive-t-il ? Pourquoi certaines marques de patrons nous taillent bien « du premier coup » alors qu’avec d’autres, nous devons systématiquement « bidouiller » (ou abandonner) ? Pourquoi certaines couturières parviennent à s’accommoder de certains modèles et en faire ce qu’elles veulent quelle que soit leur morphologie, alors que pour vous, c’est une galère sans nom ?

Que faut-il faire (ou ne pas faire) pour que cette histoire de taille devienne un jeu d’enfant, sans que cela vous prenne des plombes, et sans que ce soit un stress ?

Navigation dans l’article

Introduction : LIRE
Taille – Définition : LIRE
Comparatif des barèmes : LIRE
Tailles « Grains de Couture » : LIRE
Silhouette-type : LIRE
Méthode de choix de la bonne taille : LIRE
Seyant parfait : LIRE

 

 

Pin It on Pinterest

Share This