(et heureusement, c’est toujours d’actualité)

Figurez-vous que je suis comme la plupart d’entre vous : je ne peux pas TOUT faire (et bonne nouvelle : je ne suis pas l’extra-terrestre que certaines d’entre vous imaginent ! OUF !).

J’aurais aimé faire davantage, rendez-vous compte… je m’étais même imaginée faire un billet seulement deux semaines avant le précédent… huhu…. carrément ! Quelle ambitieuse.

En résumé : tout va bien. J’en profite (encore !) pour vous remercier de vos nombreux messages, qui, même s’ils restent sans réponses parfois… sont tous lus et appréciés à leur juste valeur. N’y voyez-là aucune sorte de snobisme de ma part, mais plutôt un manque de temps “certain”… Pour les questions d’ordres techniques, j’essaie de m’organiser, mais elles sont tellement nombreuses que malheureusement, je ne peux me résoudre à toutes les traiter. Je fais de mon mieux.
Fin de la parenthèse
——
Côté allaitement donc, pas de grandes inventions, pas trop le temps de tortiller (ce n’était pourtant ni l’envie, ni les idées, ni la motivation qui manquaient) : des « ouvertures devant », ça suffit amplement pour moi qui conçoit l’allaitement de la façon la plus simple qui soit.
Voici (seulement) 3 petites choses qui m’ont effectivement facilité la vie ces derniers mois, qui continuent de jouer leur rôle encore aujourd’hui, et qui me confondraient presque, une fois de plus telle la mère-caméléon, avec mon petit dragibus.
———-

1/ Tunique croisée au dos

Modèle de tunique croisée dans le dos, issues du livre 244 (ref JCA), avec ajout d’un col amovible (maison), en lin chintz gris anthracite (France Duval Stalla), Liberty Mauvey, bouton imprimé (Bleu de Toile), dentelle (mercerie locale)

Modèle de tunique croisée dans le dos du livre japonais référencé n°244 chez les JCA – Japan Couture Addicts (Pochee Special – Natural clothes and Jackets).
Pour faciliter l’allaitement : ajout d’une fente devant, tout simplement, avec boutonnage unique via cordelette.
En pleine tendance (je précise que j’ai réalisé ce modèle avant Noël… ouuuuhhh, j’entends d’ici les sifflets !) : ajout d’un col-Claudine, réalisé sur mesure, à nouer… et donc amovible…  en prévision du jour où je ne pourrai plus encadrer ce type de col… 
A superposer sur un top en jersey, ou une autre tunique/robe ouverte sur le devant (plus bas, il s’agit de la “robe boutonnée à micro-plis”, réalisée ici, n°8 du billet… –> mes habits de grossesse ont toujours une seconde vie)

———-

2/ Tunique à froufrous

Tunique à froufrous, issues du livre 244 (JCA), en lin mélangé gris clair (cadeau), et pointe de Liberty Tatum.

Issue du même livre que la tunique précédente (ici).
Adaptation allaitement : séparation de la totalité de l’empiècement “devant-haut” en deux + ajout de quelques centimètres au centre, permettant ainsi aux deux pans de se superposer pour créer une patte/ouverture. Elle est invisible, car masquée par le froufrou du milieu.
Et regardez-moi cette astuce de féniasse : toute la patte est “velcrotée” —>  comme ça… 1/ pas de boutons à coudre, 2/ améliore le côté invisible sous le froufrou et 3/…… ssssssscccrooouiiiiitch…. ouverture facile ! (je suis nulle pour nommer les couleurs, mais les onomatopées, ça c’est bon !)

 

———-

3/ Tunique-chemisier NEW ORLEANS

Chemisier NEW-ORLEANS (C’est Dimanche), en lin ciré blanc (vente ponctuelle « Ô Bonnes Mères »), et Liberty Mauvey

Modèle NEW-ORLEANS de “C’est Dimanche”, rallongé en tunique et ceinturée.

Petite encolure bien sage et manches ballons… et cette patte qui permet de dégainer plus vite que son ombre.

Ce modèle se fait rare chez les addicts, … peut-être cette patte de boutonnage qui fait peur… Mais je vous assure que les légendaires-schémas et explications de s. Alma vous permettent d’y aller les yeux fermés… Vous n’aurez même pas le temps de paniquer que ppiioufff ! … vous aurez déjà fini le modèle !

———-

 Petit bracelet

… juste pour aller avec… (grâce au cadeau de naissance offert par mes collègues de travail) et pas peu fière… j’arbore tous les jours les initiales des prénoms de mes trois petits fruits au poignet…. Moi, j’ai juste rajouté le liberty-qui-va-bien… pensez-bien !

———-
Breastfeeding so good à New Orleans…
je change … je grandis…

A bientôt ! (normalement)