Il n’y a plus de saisons ma bonne dame… j’vous jure … ;-)

Déboussolée par cette météo capricieuse, que ce soit d’un jour à l’autre, ou sur une même journée (0°C le matin, 18-20°C l’après-midi), je ne sais jamais comment « couvrir » mes grains de maïs

ASSEZ !

J’opte cette année pour un manteau « pelure d’oignon », multi-shell, multi-skin… (ou tout autre nom plus joli !).

1 manteau, 4 composantes assorties, et de multiples possibilités d’associations en fonction du temps, ou de l’humeur de maman !

Voici ce que je viens de terminer pour mon petit fruit de 2 ans :

On récapitule…

ISILD

Il s’agit de la petite veste trendy du moment avec col rond, petites fronces devant et pli creux au dos. Modèle Citronille, en velours milleraies parme-prune, doublé en voile de coton imprimé. Seule, elle est assez légère et irait très bien pour la mi-saison.

Modèle ISILD de Citronille, en velours milleraies prune-purple-parme (oui oui, je sais, ce n’est pas très clair, comme toujours !) de chez Toto, et voile de coton gris à pois prunes (coupon à 20ct le mètre sur le marché de la XRousse). Boutons Toto.

J’ai cousu deux boutons sur l’envers afin de pouvoir y ajouter un petit lainage pour les journées plus hivernales.

ARTHUS

Le lainage. Arthus l’intemporel (Citronille), en laine bouillie grise anthracite. Coupé à vif (fégnante ? noooon, pensez-vous, si peu… !), surtout ne pas se gêner avec cette matière !

J’ai choisi ce modèle car d’une part il est beau, ça oui, mais aussi parce qu’on n’a jamais assez de deux couches de laine sur le ventre lorsqu’il fait froid (cf. le « croisé » devant).

Modèle Arthus de Citronille (ou manteau des Intemporels Bébés), en laine bouillie grise anthracite et boutons de chez Toto.

A boutonner si besoin à l’intérieur d’ISILD lorsque l’on juge qu’il fait trop froid pour porter le manteau mi-saison…

—-

Gilet de berger

Le must-have en moumoute… (je dois être à peu près la dernière à me lancer à en juger le nombre incalculable de versions sur les blogs…!). A ajouter au complexe multi-couches en cas d’hiver très rude.

Un lien vers ce tuto ne sera sans doute pas de trop pour les rares novices qui espèrent un jour caresser le poil de cette bête… enfin surtout celui de sa doublure ;-)

La patte de boutonnage s’inspire largement chez La Dame, ainsi que sur l’un des modèles fabuleux de la toute nouvelle marque de patrons C’est Dimanche, à venir dans ma boîte au lettres (je trépigne déjà !)

Gilet sans manche des Intemporels Enfants, en moumoute grise (FabricAddicts), doublure en Liberty Mab Rose Poivré qualité tanalawn (Bleu de Toiles)

Ledit Liberty Mab Rose Poivré me fait un effet-boeuf, une pure merveille, ma nouvelle acquisition… qui n’était au départ pas du tout prévue au programme de cet ensemble. Plus je le regarde, plus j’ai des idées pour l’utiliser, plus je me dis que je n’en ai pas commandé assez (pourtant, 2m de Liberty, c’est manifestement du luxe pour un portefeuille de couturière, qu’on se le dise !)

—-

Bonnet et écharpe

Modèles-maison, bonnet de lutin (ou de Teletubbies, au choix !) inspiré d’une créa de ma copine Lucie.

Echarpe et bonnet maison, en laine bouillie grise anthracite de chez Toto, et en polaire vieux rose (marché de la Croix-Rousse, Lyon 4ème) – et étiquette de traviole, je vous laisse apprécier ;-)

La laine bouillie, ça gratte-gratte, donc j’ai doublé le bonnet d’une polaire bien chaude et toute douce…

—-

Le détail, le fil rouge… : cette étiquette sérigraphiée à la peinture textile métalisée argentée, sur de la  grosse toile de couleur « vert d’eau » (!) (Toto)

——

Je profite également de ce billet pour m’excuser auprès de celles qui m’ont envoyé de gentils com’ récemment, et auxquelle je n’ai pas répondu, faute de de temps… A toutes à un immense merci !