Ivanne.S | VIE d'ENTREPRISE : réflexion, évolution, couture et DIY ?
couture, fastfashion, DIY, entreuprenariat, avenir, philosophie,
66477
post-template-default,single,single-post,postid-66477,single-format-standard,theme-bridge,bridge-core-2.5.2,woocommerce-no-js,et_monarch,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,columns-3,qode-product-single-tabs-on-bottom,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive
 

| Vie d’entreprise – Réflexions, doutes, patrons, philosophie : quel avenir pour la marque IS ?

C’est un article un brin différent et très personnel que je vous délivre aujourd’hui, dans lequel l’entreprise, la marque IS et l’emploi du “je” se confondent. Tout va bien, mais comme je suis une petite humaine avec des forces et des faiblesses, et dont la personnalité déteint complètement sur la façon de gérer les projets de l’entreprise, je sors du cadre habituel des articles d’inspirations techniques pour partager quelques réflexions générales.

“Pas plus, mais mieux. Peu de patrons, mais des bons”. La philosophie de départ.
Lorsque j’ai créé la marque de patrons IS en 2014, tout était guidé à l’intuition, sans stratégie. Le business ce n’est pas mon truc, je n’ai pas hérité du “gène du commerce”, mais je savais où j’allais, comment et pourquoi, de façon organisée et méthodique, et c’était l’essentiel. J’ai donc décidé de mener ça à ma manière, au feeling, très sérieusement, mais sans pression, et sans ambition, hormis le fait de rester moi-même et d’essayer de réussir à en vivre. Mon premier blog couture “Grains de Maïs” (depuis 2008) et les deux livres “Grains de Couture” (parus en 2011 pour l’un et 2014 pour l’autre) m’ont ouvert la route, et forte de ces expériences plutôt motivantes,  j’ai quitté mon confortable “travail d’avant” pour entreprendre, et créer tout d’abord une micro-entreprise. Sans ce premier statut allégé, j’avoue que je ne me serais sans doute jamais lancée dans cette aventure.

Bilan : en 6 ans et demi –> 13 produits au catalogue.
13 patrons. Seulement.

La marque ne s’en porte pas moins bien pour autant. Elle évolue, grandit, et l’entreprise (et moi) avec. Et ça, c’est TOP, grâce à vous, reconnaissance infinie, je vous le dis souvent, merci, merci et MERCI !
Mais justement, la micro-entreprise ayant évolué en société depuis (IS Studio SAS pour ne pas la nommer), je me suis mise à cogiter et à patauger dans la semoule. Enfin, surtout dans ma tête. La crise d’adolescence de l’entrepreneur, comme ça, d’un coup.
Qui suis-je ? Où vais-je ? Où cours-je ? A quoi sers-je ? Pourquoi-je ? :-)

Si vous connaissez la marque IS, vous savez probablement qu’elle est plutôt ancrée dans le raisonnable, avec du fiable, de l’intemporel, du multi-optionnel inusable, de l’inspiration et surtout, de l’ultra-pédagogique, pour APPRENDRE en créant, pour oser sortir du cadre, pour avancer, et affirmer sa créativité avec fierté. Le tout dans un univers que je souhaite le plus apaisant et délicat possible.
La couture, une fois maîtrisée, c’est une LIBERTÉ absolue. Il suffit d’une bonne base que l’on réinvente ensuite à l’infini.
C’est comme ça que je couds moi-même, c’est comme ça que j’ai toujours cousu, et c’est vraiment ce plaisir-là que j’ai toujours eu envie de transmettre à celles et ceux qui suivent mon travail.
Donc avec la marque de patrons IS, j’ai plutôt choisi de vous guider et de vous apprendre à monter en compétence pour que vous soyez capables de prendre des initiatives créatives vous-même, vous donner les clés, les méthodes, les réflexes, les astuces pour réussir à créer vos envies. Le tout sur la base d’une bibliothèque raisonnable de patrons de couture solides, que vous finissez par bien maîtriser puisque vous pouvez les utiliser souvent, sans jamais avoir l’impression de créer 2 fois la même chose.

Donc de fait, la marque IS n’est pas positionnée sur la surproduction de patrons de couture. Ça, non.
Vous n’êtes donc pas assommé(e)s de nouveautés, c’est le moins que l’on puisse dire.
De plus, je détesterais vous faire tomber dans les mêmes travers que la mode, en vous poussant à consommer et à accumuler des patrons que vous pourriez acheter compulsivement pour le petit détail tendance, soit parce que le petit volant est placé là-où-il faut-cette-année, soit parce que la ligne de découpe en V est super-trendy cette saison, soit parce que la longueur midi de la jupe, c’est the hit du moment. Pour finalement ne coudre le modèle qu’une seule fois. Ou peut-être ne pas le coudre du tout, d’ailleurs, parce que tout va très vite, parce qu’une envie sera remplacée par une autre, et parce que l’on manque parfois cruellement de temps pour mettre en application toutes ses idées.
De mon point de vue, le petit volant, la découpe, la longueur… tout cela, je préfère de loin prendre l’initiative et la liberté de les ajouter ou de les moduler (ou pas), où je veux, quand je veux.

D’une manière générale, on entend souvent dire que la couture, c’est une nouvelle façon de consommer “slow“… pour contre-balancer la fast-fashion du prêt-à-porter et pour éviter le système du consommer-jeter de la mode habituelle. Maintenant que la couture devient tendance, on peut lire des tas de choses à ce sujet.
C’est là que je m’interroge :  “Coudre = consommer slow et raisonnable ? ”
Vous êtes sûr(e)s ? … Moi pas.
Ça dépend surtout de “COMMENT on coud”.

Oui, bien sûr, lorsque l’on prend le temps de concevoir un vêtement pour soi, dans sa taille, dans son style, selon sa morphologie, on tisse un vrai lien affectif avec ce vêtement. On l’imagine, on le bichonne, on le construit, on lui cherche sa matière, son détail… donc on le respecte, on le porte, on l’adore et on le garde. Longtemps.
Là, oui, c’est slow, c’est raisonnable, et c’est potentiellement DURABLE.

Mais ce n’est pas la couture en elle-même qui est durable. C’est ce que VOUS en faites, ce que NOUS en faisons.

Par contre… au rythme où ça va actuellement, la mode du fait-main et du DIY passant par-là et devenant désormais un véritable “concept” (si ce n’est un “filon”) … nous voilà parti(e)s tranquillement, l’air de rien, vers une sorte de  fast-fashion-couture.
Soyons réalistes et vigilant(e)s.
Mais pas trop critiques non plus.
La bonne nouvelle, c’est que progressivement, la couture et le fait-main ont pris de l’ampleur (ce dont je ne me plains absolument pas), la couture n’a plus ce côté désuet comparé à la dernière décennie que j’ai traversée, où l’on me regardait d’un air parfois moqueur ou dédaigneux lorsque j’expliquais mon nouveau travail (je vous épargne les détails, j’aurais de quoi organiser un symposium avec de multiples conférences à ce sujet)
Cela a bien changé. L’univers de la couture répond désormais à une attente grandissante, et tant mieux. L’offre a donc évolué en conséquence. Cela créé de nouvelles passions, vocations, ambitions, métiers et emplois. Cela attire de nouveaux profils d’entrepreneurs et entrepreneuses, plus armé(e)s, plus qualifié(e)s. Cela redynamise tout un secteur économique longtemps en berne et très honnêtement, en temps de crise, savoir qu’un secteur reprend des couleurs, c’est plutôt super cool : des superbes merceries modernes, des éditeurs indépendants de tissus sublimes, des nouvelles marques de patrons qui poussent comme des petits champignons, des collections de plusieurs patrons qui explosent à chaque saison, des kits pré-découpés-prêts-à-coudre, des box-couture qui proposent un patron par mois avec le tissu qui va bien, des mag’ auxquels on peut s’abonner et qui rassemblent des patrons-des patrons-et-encore-des patrons dans le moove (ou dans le mood, c’est même encore mieux de dire comme ça) et magnifiquement mis en valeur. Certaines marques de prêt-à-porter proposent même leurs patrons de couture désormais. Logique.
Voilà de quoi alimenter la créativité et remplir toutes nos petites mains de fierté.

Le tout répondant à des attentes et besoins très différents. Il en faut pour tout le monde. Certain(e)s veulent coudre vite et efficace LE modèle au bon moment, quitte même à payer le prix d’un travail prémâché – tissu déjà choisi et coupé (comme la préparation Alsa achetée en poudre et à laquelle on n’a plus qu’à rajouter un œuf avant de mettre au four pour servir le gâteau chaud). Pendant que d’autres ont besoin d’imaginer, dessiner, réfléchir, ajouter, choisir… et concevoir de toute pièce et de A à Z pour avoir la sensation de créer “vraiment” (<—- donc là, ça, c’est moi). C’est le grand écart entre les deux, mais c’est normal, nous sommes toutes et tous différent(e)s dans nos besoins et nos envies.

Donc tout ça va vite, très vite, les nouveaux patrons pleuvent, ça switch vite selon la mode, c’est beaucoup, et c’est étourdissant.
C’est là que ça peut devenir “fast”… .
La couture, c’est bien, avoir beaucoup de patrons à disposition sur le marché, c’est top, top et top.
Mais la sagesse, c’est de bien savoir les utiliser.

La réalité et la conséquence du point de vue entrepreneurial : il y a du monde, et il faut faire sa place. C’était facile il y a 10 ans. Nous étions très peu.
Mais aujourd’hui, lorsque l’on gère une entreprise dans un domaine de plus en plus concurrentiel, il faudrait un peu plus jouer des coudes, et soyons honnête : en théorie, c’est surtout la “nouveauté qui fait vendre”. Normal que tout aille vite, et normal que cela devienne “beaucoup”. La nouveauté, la présence, la visibilité, voire la sur-visibilité. Donc il n’y a pas de secret. Il faut renouveler, produire, proposer, montrer, faire tourner la boutique, ne pas se faire oublier, payer les charges, rémunérer ses prestataires et/ou salariés et se rémunérer à peu près correctement soi-même.
Une responsabilité financière. Ce n’est pas un gros mot. C’est la vie.

Et donc ?
Oui alors voilà, comment vous dire …  chez IS, et bien… la nouveauté, la production, tout ça… ça se fait rare… je ne vous apprends rien.

Ceci m’amène au fait que … à vouloir construire une activité autour du “sage, fiable, raisonnable, durable”… il faut aussi que je sois hyper vigilante et solide, car si je regarde bien la façon dont je mène la barque… je pourrais bien avoir un très léger petit problème :-)
Et même peut-être 2… ou 3 d’ailleurs…

1/ Communiquer pour communiquer et rester visible, j’ai du mal. Je tiens trop à ma vie personnelle pour passer mon temps rivée sur les réseaux sociaux. Je passe déjà un temps co-los-sale en messagerie SAV/Conseil. Je ne communique aussi que quand j’ai l’impression d’avoir un truc à dire d’à peu près intéressant, de beau (à mes yeux), ou avec un réel contenu.
Ne me demandez pas non plus d’être the number one, la best, et donc de jouer des coudes. Je déteste ça, et en plus, je n’ai pas l’esprit compétitif pour un sou. J’ai surtout besoin de satisfaire mes client(e)s et de me satisfaire moi-même avec du travail bien fait, dans le plaisir le plus absolu.

2/ A vouloir proposer des patrons hyper aboutis, et cohérents, et complets, et super-pédagogiques, et super-inspirants, et intemporels, et inépuisables de créativités, et hyper-accompagnés, et multi-optionnels, et bien mis en image sur le site internet… et… et… et …  j’y passe un temps de … dingue.
“Un temps de dingue”, en langue entreprise (sachant que je n’ai manifestement pas pris cette langue en LV3) … on appelle ça…  un coût.
Bon nombre de mes clientes me l’ont déjà fait remarquer : “Ivanne, vos patrons ne sont vraiment pas assez chers pour la qualité et la quantité de travail que vous fournissez“. Paroles de clientes, sérieux, je vous assure, et c’est très souvent. Ça fait SUPER plaisir, je répondais souvent “oui oui”, mais dans ma tête c’était plutôt “non non”… et j’avais jusque là beaucoup de mal à l’intégrer.
Je comprends vite, mais il faut m’expliquer longtemps… Le gène “HEC” ne s’est vraiment pas exprimé chez moi, je confirme : cette partie-là est restée zone morte dans mon cerveau, c’est sûr.
Les produits que je propose sont bien plus que de simples patrons de couture. Je le SAIS pourtant. Mais il faut croire qu’il faut me le rabâcher autant qu’un S à mettre au pluriel pour que ça rentre.

Complexe d’infériorité du patron PDF vis-à-vis du sacro-saint patron pochette (alors que pourtant !…)
+ Complexe d’infériorité de la créatrice autodidacte – l’imposture – …
Je pourrais épiloguer longtemps sur ces 2 sujets, mais ce n’est pas le propos aujourd’hui.

3/ Je ne m’identifie pas franchement à la tournure que l’univers-couture peut prendre parfois. La fast-fashion-couture ne correspond pas du tout à ma façon de créer, de concevoir, de travailler, de vendre, ou de coudre. Je me sens complètement à l’opposé.
C’est ballot… parce qu’il me semble pourtant que…  j’ai une entreprise à faire tourner.
Forcément, je suis tout de même tenue de prendre ça un minimum au sérieux… Ce n’est pas tant pour le business ou l’appât du gain, mais surtout … restons pragmatique : c’est ma seule source de revenu. Celle-ci contribuant en toute logique à faire vivre ma famille et aussi celles des prestataires que la société rémunère régulièrement.
La société IS Studio, ses charges fixes, variables, sociales, ses impôts, l’URSSAF, la TVA, le cabinet d’expert comptable, les imprévus… tout ça… , ça ramène sur terre, et ça change sa manière de compter.
Je serais bien restée à l’ “école maternelle” des entrepreneurs plus longtemps, c’était une chance, et c’était cool :-)

Dois-je alors produire “plus” de patrons ? Proposer un max de nouveautés ?

Le hic, c’est qu’en couture, et même en développement/design de patrons, un “rien” me suffit, en fait (sur le plan “créatif” j’entends). Personnellement, quelques bons patrons de base, de la créativité, de l’envie, de la motivation, de l’inspiration, de la méthode, une machine à coudre, le tissu que je choisis moi-même, la liberté de rajouter un détail ici ou là parce que j’en ai acquis la compétence … et je suis heureuse (et mon dressing aussi). Je pourrais coudre un même patron 1000 fois, mais à chaque fois de façons différentes, sans me lasser, et en ayant toujours l’impression d’une création unique et une perception de fierté.

Par conséquent : je conçois très peu de patrons aussi, parce que je me contente facilement du peu que j’ai déjà créés pour la marque IS.

De plus, j’ai besoin d’  “aimer très fort” les patrons que je crée pour pouvoir ensuite en parler, les mettre en valeur, et vous inspirer.
Et pour être sûre de les “aimer très fort”, j’ai besoin d’y passer du temps.

On dirait bien que ma personnalité déteint de façon drastique sur ma façon de gérer l’entreprise. Peut-être trop.  La culture du “slow”, ce n’est pas qu’un concept marketing qui fait joli chez moi. Sans rire, j’ai l’impression d’être slow de partout, je dégouline de slow !
C’en est déroutant parfois, et même… culpabilisant.

Conclusion : je savais qu’à un moment donné, j’allais arriver vers une sorte de limite, et que certaines choses allaient devoir être remises en question dans ma façon de travailler, où dans ma manière de gérer. Aucun voyant ne s’allume vraiment rouge pour l’instant, mais je préfère anticiper et mener les réflexions avant d’aller dans le mur, ne serait-ce déjà pour moi-même, en tant que “personne”.
Dilemme, paradoxe : comment tenir et rester droite face à une philosophie à laquelle on tient tant, rester soi-même sans trop dévier, et essayer, malgré tout, de vivre (de) sa passion, garder du plaisir (primordial), de la liberté (essentielle), de l’inspiration (obligatoire), une vie personnelle équilibrée (la priorité), vous emmener avec moi (si possible)… mais aussi diriger une petite société et en pérenniser l’activité face à une concurrence grandissante, et, elle, bien plus productive ?
Il est où,  le juste équilibre ?

Interro surprise.
Vous avez deux heures et deux copies doubles, je ramasse les feuilles à la fin du cours ;-)

De mon côté, je n’ai pas la correction parfaite, juste quelques idées.
Comme dit plus haut, je suis une petite humaine, avec des forces et des faiblesses.
Depuis le début, j’essaie de faire en sorte de rassembler mes faiblesses en une certaine forme de “force”, pour garder l’authenticité de la marque et en faire son côté unique. Je vais continuer dans ce sens je pense, je vais au moins essayer, le plus possible. Il faut surtout que je garde moi-même la flamme.

Pas forcément plus, mais mieux. Peu de patrons, mais des bons.
Voilà ce qui tourne toujours en boucle malgré tout dans ma tête.

En attendant de trouver le bon rythme et le juste équilibre au niveau du “plus”, je me concentre donc cette année sur le “mieux”.

Tout ça pour vous dire que…. du  MIEUX arrive bientôt, sur un patron en particulier, un patron existant, et un seul pour le moment.
Et si ce “mieux-là” vous plait, il sera décliné sur un maximum de patrons du catalogue existant (et sur les nouveautés qui suivront… quand elles arriveront).
Quitte à faire des bons patrons PDF, autant qu’ils soient TRÈS bons :-)

A bientôt ?


Pour ne rien manquer des actualités du blog

Saisissez votre adresse mail ci-dessous pour vous abonner :

Pensez à bien confirmer votre abonnement en activant le lien proposé dans le 1er mail qui vous sera envoyé (sinon les envois ne seront pas activés).
Si vous ne recevez rien, jetez un petit œil dans vos spams.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

124 Commentaires
  • Anaïs
    Posté à 09:23h, 14 mai Répondre

    C’est difficile quand la “mode” va a contre courant de ce que nous sommes.
    Mais je sais que vous allez rebondir. Vos patrons sont de telles pépites que ça ne peux pas être autrement !

    J’ai hâte de voir ce “mieux” !

    A bientôt :)

  • Chantal Delage
    Posté à 09:27h, 14 mai Répondre

    Ivanne vos interrogations sont très intéressantes. A mon petit niveau je n’ai pas de proposition pour y répondre. J’apprécie vos patrons justement parce qu’ils sont ” hyper aboutis, et cohérents, et complets, et super-pédagogiques, et super-inspirants, et intemporels, et inépuisables de créativités, et hyper-accompagnés, et multi-optionnels, et bien mis en image sur le site”.
    Je viens de réaliser trois jupes 1001 Perles Femme pour ma fille. Toutes différentes et toutes réalisées avec un immense plaisir car tout tombe “pile poil”.
    Alors je vous adresse un immense merci et tous mes encouragements pour poursuivre cette belle aventure!

  • Magali
    Posté à 09:32h, 14 mai Répondre

    A cœur ouvert.
    Tres toucher par tes lignes pleines de valeurs, humanité, d interrogations , de doutes… ce qui ai tout à fait normal, surtout en étant seul avec ton entreprise.
    Na tu jamais penser à embaucher, avoir une personne pour gérer internet par exemple, même que quelques heures.
    Peut-être te renseigner à la chambre de l artisanat ou du commerce prêt de chez toi, ils peuvent t aider à faire grandir ta societee, tout en restant à taille humaine.
    Il y a de plus en plus de concourant, mais toi tu étais là avant, et ça va aider à faire la différence, je suis sur que tu as pleint de fidèle bien cacher.
    En tous cas, pleint de courrage. Je suis sur que tu prendras les bonnes décisions, et que tu va tenir le coup avec ta belle entreprise.

  • Chatillon Beatrice
    Posté à 09:33h, 14 mai Répondre

    Coucou, bin dis donc qu’elle analyse, ce n’est pas une réflexion sur toi ou ton entreprise. Ça cogite fort là-haut….
    Pour ma part, je suis toujours sur mon Magnésium, mais ce que j’aime le faire tranquillement et me référer à tes conseils. Certes il aura des défauts, mais il ne sera pas comme un vêtement que j’aurai fait à la va vite. Tout ce que tu détailles je ne le connaissais pas. J’ai l’impression de faire un peu de Haute Couture tellement les détails sont décryptés . Donc merci pour ce travail de fourmi des 2 côtes pour le coup :) Je te souhaite une longue route, et j’ai hâte de te lire et de découvrir tes nouveautés . Chaleureusement.

  • Mhache
    Posté à 09:45h, 14 mai Répondre

    Beaucoup de patrons certes mais la qualité n est pas là. Verifier, modifier etc..aucune fiabilité sur tous ces patrons forts chers et dont la qualité n est pas au rendez-vous..
    Faire peu mais bien devrait être le credo de ces entreprises.
    Bravo à vous car quand j’achète vos livres et patrons je sais où je vais. Et j’en ai réalisé beaucoup et je continuerai.
    Difficile ce monde où l’on court de plus en plus vite pour une rentabilité maximum et une vis meilleure????
    Bon courage
    MHache

  • Marion Fabries
    Posté à 09:46h, 14 mai Répondre

    Bonjour , que dire ! En fait merci : pour cet article qui résonne en moi , et fait vibrer toutes mes raisons de coudre, de consommer différemment, … Et qui se heurte aussi à ma surconsommation ponctuelle de patron : ben oui, pourquoi se casser la tête à modifier un patron qui me va bien alors que je peux en acheter un tout fait… Oui pourquoi ??? Et bien parce que cela a du sens ! Du sens pour moi en tout cas.
    Merci aussi pour vos patrons et votre philosophie dans cette proposition , et effectivement ils ne sont pas assez chers vu ce que vous proposez. J’ai un classeur pour chacun de vos patrons, entre les explications, les bonus et extensions !
    Merci enfin pour vos explications, je n’exagère pas quand je dis que vous m’avez appris à coudre , et en plus de cela vous m’avez donné confiance pour modifier mes patrons , les adapter selon mes envies , ma morphologie …
    Donc en fait, juste merci ♥️.

  • Natasha
    Posté à 09:49h, 14 mai Répondre

    Comme je comprends ton message. Comme ca doit être difficile.
    Je te “connais” depuis longtemps, mais comment se faire connaitre encore au milieu de ses dizaines (centaines peut être) de creatrices qui sortent LE patron en collab’ avec LA bloggeuse et LA marque de tissus…

    Après il me semble que si on a le choix sur la qualité et la quantité, ‘on a pas le choix sur la pub. Et là tu pourrais surement trouver un stagiaire qui serait ravie de s’en charger pour toi? Savoir déléguer, savoir s’adapter, mais conserver sa marque, sa ligne, sa philosophie…
    bon courage

  • Christine Ghibaudo
    Posté à 09:53h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne,
    Quelle émotion en vous liant, je partage les idées et vos engagements qui se dégagent de votre texte. Vous restez fidèle à ce que vous êtes et c’est si rare actuellement et si peu reconnu dans notre société occidentale…Plus on serra nombreux à être soi même et plus la planète s’en portera bien. Vous êtes incontestablement une belle personne, je l ai toujours ressentie… .
    Je vous souhaite, du fond du coeur, le meilleur. Christine

  • A
    Posté à 10:03h, 14 mai Répondre

    En totale adéquation avec vos réflexions, merci de les avoir exprimées bien plus clairement que je ne le pourrais jamais ;-)

    Ce rythme et cette profusion de l’offre sont étourdissants. Votre démarche de “concentration de richesses” (patrons pépites, moins et mieux), votre image publique (raison/modestie/exigence) qui me parlent bien plus que des posts au rythme indigeste ou des productions indigentes.

    Je trouve votre démarche infiniment moderne, respectueuse et responsable.

    Cette nouvelle voie d’enrichissement/développement de patrons existants me va, je suis, en toute confiance.

  • Camille (desideesparmilliers)
    Posté à 10:03h, 14 mai Répondre

    Merci pour ce post à coeur ouvert Ivanne ! J’ai appris à coudre avec tes livres et je me régale de chaque sortie, aussi peu fréquente soit-elle.
    Bon courage pour ce brainstorming avec toi-même et garde autant que possible cette ligne de conduite qu’est l’Authenticité. C’est si précieux! Camille

  • Stephanie
    Posté à 10:06h, 14 mai Répondre

    Viande,
    Merci pour cet article et pour la sincérité dont il est empreint. J’ai le plaisir de coudre tes patrons depuis des années et ils restent mes pièces préférées. Le slow, durable et modulable répond exactement à mon besoin et la qualité de tes patrons est tellement exceptionnelle que lorsque j’utilise le patron d’une autre, je me dis toujours c’est tout ? Pas de technique ? Pas de finition plus plus?
    Bref, je comprends tes interrogations mais je crois aussi que ta démarche répond à un type de clientèle et que tu n’es pas à mettre sur le même plan que les fasts, ce n’est pas la même philosophie et les couturières le savent. Je suis très fières de porter mes créations issues de tes patrons. Tu as tout mon soutien.

  • Kokechic
    Posté à 10:08h, 14 mai Répondre

    Merci pour cette réflexion très intéressante et pertinente.

  • Domitille
    Posté à 10:09h, 14 mai Répondre

    C’est un bien bel article, réaliste, et qui remet en question. Le plus important : reste toi même ! Car c’est comme ça qu’on t’aime ;)

  • Naegelen
    Posté à 10:12h, 14 mai Répondre

    Complètement en accord avec votre philosophie! La surconsommation est un fléau qui détruit tout. je trouve très courageux d’assumer cet état d’esprit malgré les conséquences que ça peut avoir sur votre entreprise/vie. Ne changez rien!!

  • Inès Guilbert
    Posté à 10:18h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne,

    Je pense que continuer de faire des articles montrant une déclinaison de l’un vos patrons permet de les mettre en avant et d’avoir de nouvelle idées.
    Ou tout simplement de montrer des dessins techniques avec des idées de modifs.

    Sur ce, j’ai une i vitamine sans manche qui m’attend pour être cousue !

  • Gaborit
    Posté à 10:19h, 14 mai Répondre

    Très bonne demarche de ce questionner.
    Je pense que vous devriez gérez ou demander à des fidèles clientes qui seraient intéressés un groupe Facebook, cela amènerait plus de vie à votre site à votre entreprise, même si j ai bien compris que les réseaux sociaux, ce n est pas votre « truc »

  • Camille Geyer
    Posté à 10:20h, 14 mai Répondre

    Très bel article. J’ai découvert la marque Ivanne S. il y a peu de temps et ce “petit” catalogue qui vous demande tant de travail est une mine d’or. Vous avez, à mes yeux de débutante, des patrons magnifiques et vos tutos/articles de blog permettent de voir toutes les possibilités, les déclinaisons possibles, et ça vraiment c’est magnifique et représente un boulot… qui mérite d’ajouter quelques euros au prix du patron.
    J’ai eu fait la course au nouveau patron de tel marque pour vite vite me le coudre car vraiment trop chouette…. et puis la vie m’a ramené à la réalité… j’ai pas le temps, pas le tissus adapté et puis pas la morphologie. Alors maintenant je prends le temps, mon trench magnésium attend sagement son tour car j’ai envie de porter mon trench plusieurs saison donc je l’ajuster pour qu’il soit parfait pour moi.

  • Chantal
    Posté à 10:22h, 14 mai Répondre

    Je n’ai pas l’habitude de m’exprimer mais là je suis dans l’obligation de le faire tellement votre message m’a touchée. J’aime ce que vous représentez, du beau travail que vous faites, des idées pour chaque patron. Une démarche respectueuse et parfaitement responsable. J’ai acheté un de vos livres, quelques patrons et vraiment tout est topissime. Et je trouve aussi que par rapport à d’autres votre immense travail, votre talent et vos précieux conseils ne sont pas rémunérés à leur juste valeur. Je ne suis pas une grande couturière, je m’applique, je me trompe mais je progresse et je prends un réel plaisir à coudre surtout pour mes enfants et petites filles, pour leur donner de la joie. Chez nous on est aussi dans une consommation raisonnée.
    Alors courage et soyez fière de continuer selon votre conception de la couture. Je vous suis encore et toujours.
    Chantal

  • LE DORÉ Maryvonne
    Posté à 10:32h, 14 mai Répondre

    Je vous suis depuis les tous débuts !! J’ai commencé la couture grâce à vous !!! Ce que j’aime par dessus tout c’est la possibilité énorme de chaque patron. J’aime bien quand vous ressortez une nouvelle version d’´un ancien patron ! Ah je n’y avais pas pensé !!! Et hop c’est reparti ! Comme des piqûres de rappel ! Comme avec le Magnésium ou le Trop Top !! Moi je n’ai pas besoin de nouveaux patrons mais de nouvelles idées auxquelles je n’avais pas pensé !!
    Je ne sais pas si c’est bien pour votre entreprise. Parce qu’avec mon système je n’ai pas besoin de nouveaux patrons !! J’e dois les avoir presque tous . Plus les 2 livres .
    J’espÈre que vous allez trouver une réponse à votre questionnement ! Bon courage.

  • Emmanuelle
    Posté à 10:33h, 14 mai Répondre

    Bonjour, j’aime beaucoup ce que je viens de lire…. J’ai commencé la couture avec vos patrons pour support et j’y reviens souvent… parce que…. je n’en peux plus de ce matraquage, de ce “mood”, de ce “fast fashion couture”!!! Mais vous êtes là, slow et unique, peut-être la vraie référence finalement pour les personnes comme moi et je suis sûre de ne pas être la seule à aimer votre univers discret et poétique… ainsi que vos articles de blog toujours si bien rédigés ! Et j’attends avec impatience le mieux du mieux :) Un grand merci pour votre travail, unique donc remarquable.

  • Méline
    Posté à 10:37h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne,
    Personnellement, j’ai beaucoup de mal avec cette fast fashion dans le monde du patron. Ça va trop vite et me renvoie à ma non-competence à pouvoir tout gérer. Parce que maintenant, en plus d’être mère (parfois), conjointe, d’avoir une vie pro épanouie, il faut désormais avoir une vie de loisirs bien remplie et le compte Instagram qui fait envie !
    Finalement quand je veux coudre un vêtement, je zieute plein de marques et j’en reviens toujours à la chemise vitamine ou au manteau magnésium.
    En revanche, j’ai pris quelques cours de modélisme donc je sais globalement comment modifier un patron. Je pense que ce n’est pas le cas de la majorité. Je pense que faire davantage de tutos pour modifier pourraient davantage attirer vers la marque. Pourquoi pas des tutos vidéos ?
    Pour le pdf, ça ne me dérange pas car j’aime bien les pdf. Mais les patrons IS je les fais imprimer chez un tireur de plans. Ça vaut le coup car je réutilise plusieurs fois.
    Vous pourriez peut-être avoir un partenariat avec un tireur de plan pour proposer des patrons pochette ?
    En tous cas, j’adhère totalement à l’esprit de la marque.

  • Clémentine
    Posté à 10:41h, 14 mai Répondre

    Je crois qu’il s’agit d’une réflexion que beaucoup de petits entrepreneurs vont avoir à un moment ou un autre : on s’est lancé par passion, mais au bout du compte cette activité doit aussi nous nourrir et on se retrouve à devoir faire des compromis et trouver des solutions pour rendre l’activité pérenne sans renoncer à nos valeurs et à ce qui nous rend heureux dans cette activité… Ce n’est vraiment pas évident !

    J’imagine que vous avez déjà envisagé plusieurs pistes pour pérenniser votre entreprise en restant fidèle à ces valeurs qui font votre force et votre identité.
    Je m’interroge : vos patrons sont si détaillés, si pédagogues, et il est pour vous important de transmettre ce “pouvoir” à vos clientes, le pouvoir de créer elles-mêmes, de modifier, d’ajuster, de personnaliser…
    Alors avez-vous pensé à enseigner la couture ? Pas forcément donner des cours réguliers toute l’année car ce n’est pas forcément le coeur de votre métier ou ce qui vous plait le plus, mais éventuellement organiser des petits stages une à deux fois par an, par exemple ? avec des thématiques particulières, ou autour d’un patron en particulier, par exemple.
    Peut-être que vous n’êtes pas à l’aise avec le contact en direct et que cela demande une infrastructure particulière, je ne sais pas, mais je vois là dedans des valeurs qui vous ressemblent : transmission et partage du savoir, aider l’autre à devenir autonome, à trouver ce qui lui plait, à mieux connaitre sa morphologie… peut-être une piste à creuser ? ou pas ! je pose juste ça là, au cas où ! ^^

    En attendant je me joins aux autres voix pour le réaffirmer : vous faites un boulot épatant et vraiment très complet. Vos patrons sont de vrais cours de couture à eux-seuls et je n’ose même pas imaginer le temps que vous passez à les élaborer ! Merci de m’avoir guidée, ça ne fait pas longtemps que je couds mais avec vous j’ai eu pas mal de “premières fois” : première patte de boutonnage + boutonnière, premier ourlet fini au biais, première pose de zip invisible, première poche passepoilée, et surtout premiers ajustements en fonction de MA morphologie, là où j’avais jeté l’éponge avec d’autres patrons moins complets qui ne m’allaient pas…
    Merci donc pour tout cela, et pour votre approche si humaine et sincère :-)

  • Julia
    Posté à 10:45h, 14 mai Répondre

    Merci Ivanne pour toutes ses réflexions et pour ce regard que nous ne pouvons pas avoir de l’extérieur.
    J’ai appris à coudre grâce à vous, grâce à vos patrons qui sont tellement plus que ça. Il est vrai que le prix du patron est dérisoire par rapport à tout ce que vous nous donnez : des patrons modulables à souhait, de la pédagogie à revendre, des tas de techniques, bref le top. Et le tout sans matraquage, sans multiplicité de patrons. C’est aussi cette démarche que j’aime dans votre entreprise.
    Bien sûr, j’aime bien acheter certains patrons d’autres marques parce que je les trouve trop beaux. Mais après, j’ai toujours un moment de déception quand je vois que je ne pourrais pas les réutiliser. J’essaye de faire attention à cela, au maximum parce que c’est important.
    Et quand on me demande une référence de patrons, c’est toujours votre nom que je donne, parce qu’ils sont top, très travaillés et parce qu’il y a tout cet apprentissage derrière qui permet d’avancer à notre rythme.
    Je souhaite vraiment que vous trouviez la solution pour rester en adéquation avec votre philosophie tout en permettant à votre entreprise d’avancer. Et je ne doute pas que vous y parviendrez.
    En tout cas, j’ai hâte de voir quel est cette nouveauté !
    Belle journée à vous

  • MACE ANNIE
    Posté à 10:46h, 14 mai Répondre

    J’ai ton livre pour adulte (ayant de grands enfants) et tous tes patrons femmes. J’adore ton concept. Continue ! Tu es unique et ton travail aussi. Je suis une passionnée, une collectionneuse de tissus, de patrons. mais les tiens ont un plus car on pourrait faire toute une garde robe rien qu’avec eux. Excellent état d’esprit qui me fait réfléchir sur ma façon de faire. Merci et bonne continuation !

  • Isabelle
    Posté à 10:47h, 14 mai Répondre

    Merci beaucoup pour votre travail, grâce à vous je progresse et je me régale vraiment à coudre de jolies choses dont je suis fière…
    Je suis tout à fait dans votre démarche…
    Bon courage, tenez bon et encore merci!

  • Nicole Hubert
    Posté à 10:49h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne, j’apprécie votre franchise et suis en plein accord avec vos réflexions. Je tiens juste à vous dire combien j’apprécie votre travail. J’ai énormément progressé grâce à vos patrons très pédagogiques. MERCI MERCI MERCI.❤️

  • Elodie
    Posté à 10:50h, 14 mai Répondre

    Ne changeait rien!!! C’est ce qu’on aime dans la marque IS, cette authenticité et ce côté unique. Nous seront toujours presentes derrière vous. Merci pour toute votre implication et votre énergie pour nous donner le meilleur des contenus.

  • Stéphanie
    Posté à 10:51h, 14 mai Répondre

    Je partage totalement ton avis. Si je suis arrivée à la couture il y a déjà un bon moment, c’était pour contrer la fast fashion, le made in esclavagiste, pour créer ce que je voulais sans dépendance à la mode, pour adapter mes tenues à ma morphologie et non rentrer dans le moule. Mais aujourd’hui, le fast s’immisce en effet dans la couture et je le regrette.
    Je n’ai pas de réponses à tes questions car je fonctionne comme toi, je suis une grande naïve et idéaliste. Je serais incapable de faire tourner un commerce. Mais je tenais à te dire que personnellement, quand je vois un nouveau patron qui sort d’une autre marque et que je suis tentée de l’acheter, je me demande toujours si je ne peux pas le faire avec tes patrons. La réponse est souvent oui et je n’achète donc plus beaucoup de patrons. Je couds aussi beaucoup moins, car c’est beaucoup plus long d’adapter un patron que de le reproduire tout fait. Je n’ai pas beaucoup de temps, j’ai 3 enfants dont un bébé, un boulot… Mais quand je couds, j’ai la vraie satisfaction d’avoir créé un vêtement unique.
    J’ai hâte de voir ce que tu as préparé !

  • Valerie bourgeois
    Posté à 10:55h, 14 mai Répondre

    C’est surprenant : cet article arrive au moment où justement je me demandais ce que la marque ivanne s allait bien pouvoir sortir comme nouveau patron ; le tour d’à peu près tous les modèles “de base” ayant déjà été fait… Je me faisais aussi la réflexion que je n’avais pas exploré suffisamment les patrons et que c’était dommage… Mon “niveau” actuel me permettant désormais de tenter des modifications.
    Oui mais voilà, même sans être adepte de la “fast couture” et de l’achat systématique de tous les derniers patrons à la mode, je dois reconnaître que ma flemme et mon manque de temps aussi, me pousse souvent vers des patrons tout faits. Je me pose néanmoins de plus en plus souvent la question : ce nouveau patron est superbe, mais n’aurais tu pas déjà dans ton stock un patron que tu pourrais adapter ?
    Tout ça pour dire que votre questionnement est bien compréhensible et je n’ai malheureusement pas de réponse à y apporter, si ce n’est qu’effectivement vos patrons ne sont pas assez chers au vu des véritables cours qui y sont dispensés (une piste ?). Bon courage et surtout belle continuation ! Valerie

  • Laura S
    Posté à 10:56h, 14 mai Répondre

    Bonjour,
    Je ne commente pour ainsi dire jamais mais là je vois une porte ouverte extrêmement intéressante et j’ai tendance à croire que l’union fait la force.
    Alors je vais parler pour moi, toute jeune couturière. Je n’ai pas commencé par vos « patrons », pas vraiment mon style, les modèles, peut être trop simples pour moi et en même temps si compliqués avec toutes les options me faisaient peur. J’ai commencé par des choses plus « clef en main » pour ne pas me tromper, m’éparpiller. Et puis à force d’entendre parler de votre manteau, je suis venue et revenue et re-re-revenue sur votre site et j’ai acheté le haut trop top. Et ça a été une révélation. Dans la journée j’avais aussi acheté le fameux manteau et bien sûr la chemise parce que je ne voyais pas comment c’était possible d’apprendre mieux à faire des pièces compliquées qu’au travers de vos explications!!
    J’ai mit du temps pour me sentir prête à moduler à ce point les vêtements mais alors ! Qu’est ce que j’ai appris depuis!!!
    Ce ne sont pas de simples patrons. Ce sont des cours de couture extrêmement complets, hyper intéressants, modulables pour tout niveau et toute envie !
    Bref j’ai trouvé le Saint Graal de l’apprentissage de la couture à la maison. Pas besoin de chercher 18 explications YouTube en parallèle, pas besoins de poser 10000 questions, d’hésiter encore et encore, tout est là. Et c’est magique.
    Le tout pour un prix dérisoire !! Vous êtes la seule dont j’imprime et je range soigneusement le livret explicatif dans un classeur, tel un vrai livre de couture.
    Une fois le premier pas passé, j’aurais payé le double, voir le triple pour vos patrons et si demain vous nous dites que vous avez besoin de plus d’achat alors j’achèterai la boutique entière sans hésiter!
    Mais ce dont je rêve, c’est d’un jean ! Un jean avec toutes les possibilités, un bel apprentissage du jean parfait !
    Une belle robe aussi. Et un chemisier. Mais surtout, le jean !!
    Pour le reste, je pense que vous pourriez fournir des packs « modifications » différents, payants, un peu plus régulièrement.
    Ça permettrait de rester dans votre concept, admirable, tout en motivant les gens à rester sur les mêmes patrons, juste en ajoutant une nouvelle modification. Malheureusement, nous n’avons pas tous votre créativité et il n’est pas évident (d’autant plus pour une débutante) de visualiser tout ce que vous proposer.
    Quoi qu’il en soit, je suis certaine que vous trouverez ce qui vous convient. Mais soyez certaine que votre travail est d’une qualité rare, exceptionnelle dans le monde de la couture française.

  • Tricolineetcoud
    Posté à 10:57h, 14 mai Répondre

    Touchant !!
    Je me suis retrouvée dans votre témoignage. J’ai commencé la couture quand j’avais une dizaine d’années (ça fait plus de 40 ans) pour me faire des petits accessoires (les chouchous qui reviennent en force cette année 😊) et des habits pour mes poupées. Puis des vêtements pour moi avec l’aide de patrons puis j’ai appris le patronage (pour faire ma robe de mariée). Je n’ai pas une morphologie adaptée à la plupart des patrons, je dépasse le tableau des mesures 😂. Du coup je me fais mes propres patrons mais doucement tranquillement. Je suis votre parcours depuis le début et je possède quelques patrons IS ! Comme vous je prends mon temps pour choisir le patron, le tissu du vêtement que je mettrai plus d’une fois. Que la couture devienne tendance c’est plutôt bien. Enfin on n’est plus des extraterrestres. Mais ! Cette tendance a un revers la rapidité, le tourbillon des changements. Les réseaux sociaux accentue ce sentiment je trouve.
    Votre article m’a décomplexé par rapport à cette tendance. Je rejoins les clientes qui trouvent vos prix trop bas. Votre travail est formidable, complet et complexe. Il mérite d’être revalorisé !! Je vous souhaite de trouver votre nouveau rythme de croisière. Amicalement

  • Alice
    Posté à 11:01h, 14 mai Répondre

    Wahoo :-) Merci pour ces lignes qui font du bien à lire. Il y a effectivement matière à réflexion entre le do it yourself et la fast fashion.

    Il y a une phrase qui me plait beaucoup ”coudre un patron 1000 fois sans se lasser”, vous proposez souvent des variations sur le blog de IS, et ça me semble hyper intéressant (et utile) parce que pour le moment je me sens justement incapable de ”hacker” un patron. Réussir à exploiter un patron à 200%, le reve :-)

    Trop hate de voir la suite des aventures du coup !

  • Christine rouville
    Posté à 11:08h, 14 mai Répondre

    J’avoue être parfois (souvent) dans les mêmes interrogations… et cette réflexion se calme sur bon nombre de secteurs DIY. En tant que créatrice de patrons tricot, je rencontre exactement les mêmes soucis, interrogations, et tout va hyper (trop) vite, avec une offre toujours plus conséquente ! On ne laisse plus le temps au jolies créations de prendre place, chassées qu’elles sont par d’aussi jolies créations… C’est un véritable casse-tête. C’est étourdissant autant qu’enrichissant, et ça fait peur aussi ! En tout cas, j’aime ta marque pour ce que tu fais, ce que tu proposes, tes patrons déclinables à l’infini, et le cours de couture qui les accompagne, j’aime le concept ! et je l’utilise très souvent, en revenant sur des trop-tops “à ma sauce” Le patron de base pour moi, celui que prends quand j’ai envie d’une couture Doudou, mais il y a aussi Calcium, que j’ai adapté à ma morphologie, parce que OUI c’est si bien expliqué que ça en devient magique. Et c’est le cas pour tous les patrons que je possède de ta marque. Ce n’est pas important si tu ne développes pas moultes patrons par an, ce n’est pas ce qui compte au final, l’important réside dans la qualité du produit proposé, alors tu peux en effet augmenter tes tarifs, gage de pérénité de ta marque, et tu le vaux bien ! Nous serons toujours au rendez-vous. Bon week-end à toi !

  • Yanguse
    Posté à 11:09h, 14 mai Répondre

    Super réflexion, qui tombe à pic avec le “memademay” en cours où j’ai l’impression que… comment font ces gens qui arrivent à avoir un “outfit” par jour pour tenir le mois complet ou presque… 🤷‍♀️ et surtout à quoi ça sert !

    Avec la découverte de la couture j’ai je l’avoue eu une période de boulimie couturesque, avec des achats impulsifs de patrons et de tissus, dont la majorité sont toujours indemnes dans mon atelier, à attendre leur tour…

    J’ai encore un coup de cœur de temps en temps mais c’est vraiment plus raisonné, et je table davantage sur la qualité du tissu.

    Bref, comme toujours l’esprit à contre-courant que dégage votre marque me plaît, en vous souhaitant qu’on soit suffisamment nombreux dans ce cas pour pérenniser votre IS studio SAS ☺️

  • Véronique Jorgensen
    Posté à 11:09h, 14 mai Répondre

    Merci pour cet article. Je m’y retrouve. Restez vous-même, la société actuelle a besoin de personnes authentiques comme vous. Je milite, à mon niveau et au quotidien, pour le boycott de la surconsommation, c’est la société du XXIème siècle qui va droit dans le mur, (la crise sanitaire du Covid en est une belle démonstration), pas votre entreprise qui s’appuie sur des bases saines et raisonnables. Courage, j’apprécie beaucoup vos créations et patrons. Véronique

  • Marjorie
    Posté à 11:11h, 14 mai Répondre

    Je suis heureuse que le premier patron que j’ai acheté soit un Ivanne S. Car en effet, il ne ressemble pas vraiment aux autres et j’aime beaucoup. Il m’a permi d’être guidée pas à pas et de réussir ma première cousette. C’est donc non seulement un patron que j’ai, mais aussi un cours de couture! Alors étant donné que je suis débutante, je n’ai pas encore trop osé me lancer dans le “hack” car je n’ai pas l’impression d’avoir le “niveau”. Mais grace aux nombreux articles, je peux déjà décliner mon patron et c’est vraiment pour moi un plus. La couture slow m’inspire beaucoup. Alors merci de nous faire partager votre univers. (Ceci dit, je compte acheter plus d’un patron Ivanne S, d’ailleurs j’en ai déjà deux).

  • Sophie Barat
    Posté à 11:12h, 14 mai Répondre

    Article très intéressant. Quand j’ai acheté des patrons de votre marque j’ai ressenti ce que vous expliquez présentement. D’ailleurs ma mère m’a direct piqué mon premier manteau magnésium 😅. La possibilité des variations la qualité des explications et des finitions j’adore et vois restez pour moi LA référence d’un patron de qualité. Je ne compte pas le nombre de bonnet Yo cousu pour toute la famille et même mes voisins 😜 bref j’aime votre côté slow, j’aime le côté abouti des patrons proposé. Suggestion pourquoi ne pas créer des basiques avec votre touche du détail, du bien fini? Avec des adaptations morphologiques… ça m’intéresserait. Bonne continuation

  • Mylène
    Posté à 11:15h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne et merci pour le partage de réflexion.

    Pour moi, les patrons IS sont actuellement les plus qualitatifs du marché justement pour ces raisons. Intemporels, inépuisables, élégants, créatifs, versatiles: les patrons correspondent absolument à ce que je souhaite. Et il y a de quoi créer une garde-robe complète et entièrement personnalisée uniquement avec les patrons de la marque. J’aime beaucoup l’image slow de la marque et j’avoue que je serais peinée si celle-ci venait à changer. Mais je comprends également la nécessité de faire tourner l’entreprise et de ne pas être noyé dans la masse de tous les patrons existants.

    Une solution? Je n’en ai pas; j’avoue que je rends copie blanche… Mais la réflexion autour du sujet m’intéresse beaucoup.

    La “dose” de réseaux sociaux actuelle me semble parfaite. Les publications IS sont pertinentes et de qualité. Je sais que c’est en publiant beaucoup et régulièrement que l’on se fait remarquer sur les réseaux sociaux, mais personnellement, je me sens agressée, oppressée par trop de publications d’une même personne ou même marque. Il y a une sorte de matraquage qui m’insupporte; comme les publicités. Et tout comme les chaînes de télévision remplies de publicités, je boycotte ces comptes-là!

    Concernant le “mieux”, je suis intriguée! Et curieuse aussi de découvrir de quel patron il s’agit.

    En attendant de découvrir cela, merci beaucoup pour tout ce travail magnifique.
    A bientôt.
    Mylène

  • Laetitia Cornu
    Posté à 11:17h, 14 mai Répondre

    J’ai commencé à coudre avec vos patrons. J’ai bien sûr des patrons d’autres marques, mais vous êtes tellement pédagogique que je me réfère souvent aux vôtres pour améliorer mes finitions.

    J’apprécie votre démarche qui nous pousse à réfléchir à la conception de nos vêtements et pour cela je vous remercie.

    Je n’achète plus de patrons, j’estime avoir une patronthèque suffisamment fournie. Le seul sur ma liste est le manteau Magnésium (clin d’œil à mes enfants pour la fête des mère).

    Continuez avec cet esprit, de nombreuses personnes vous soutiennent et merci encore pour l’univers que vous nous faites découvrir.

    Laetitia

  • Carole
    Posté à 11:26h, 14 mai Répondre

    Merci. IvanneS d’avoir mis en mots et partagé votre réflexion et d’avoir mis, par la même occasion, des mots sur mes propres interrogations…
    Autodidacte, jai commencé à coudre avec des patrons achetés dans des magazines. Mais je m’interroge : la vitesse de publication me donne le tournis, comme embarquée dans une course pour être toujours au top de la mode, consommer-acheter-produire dont j’espérais m’éloigner avec la couture pour être sur une démarche plus “durable”. Et je ne parle pas de la qualité qui laisse régulièrement à désirer et qui me rends moins satisfaite du résultat qu’à mes débuts.
    Bref, merci de résister à cette course folle et merci de nous proposer une alternative : des patrons de qualité, bien expliqués et que l’on pourra adapter au gré de nos envies, à notre style et à notre rythme. A très bientôt j’espère

  • Marie-Lorraine
    Posté à 11:29h, 14 mai Répondre

    Bravo pour cet article et vos mots que je comprends totalement.
    Je suis moi-meme tombée amoureuse de la couture il y a 3 ans, pour pouvoir me faire de beaux vetements sur-mesure et je me suis sentie tombée dans la spirale Instagram du “coudre vite”, du “coudre tel tissu au bon moment”, faire ce hack là tout de suite”,… et je me suis très vite rendue compte que cela était bel et bien à l’opposé de l’idée de départ: coudre bien. Et qui dit Coudre bien dit, à mon avis, coudre moins.
    Mais c’est aussi ce qui est frustrant, lorsque l’on voit tant de personnes qui semblent rentrer parfaitement dans les cases des mensurations sans modifications, on se dit: et si moi aussi ce patron allait me convenir sans modification…. est-ce que je tente quand meme?
    On réalise le patron puis on découvre que non, pas du tout, il nous faut bel et bien retravailler le patron pour s’adapter à notre morphologie. Et dans nos vies à 100 à l’heure, passer du temps “non instagramable” est parfois jugé trop “boring” je crois.
    De mon coté, depuis quelques semaines, je dévore les articles sur les ajustements des patrons. Le cours d’Artesane sur le sujet recommande justement votre livre Grain de Couture que je vais acheter très bientot!
    Je pense que la couture suit peut etre tout simplement l’évolution classique d’un produit à la mode (comme le yoga qui a perdu tout sens et qui est pratiqué comme un sport alors que c’est à l’opposé du concept).
    La mode va surement retomber un peu, pour laisser place aux vraies mordues, mais il leur faudra du temps.
    Et comme à chaque fois, je pense que les “vrais pros” seront toujours présent une fois la vague de mode passée.

    Et je pense aussi que les couturières vont forcément réaliser que les marques proposant 1 nouveau patron par mois ne peuvent pas etre réellement des patrons aboutis… mais il faut surement un peu d’expérience pour le réaliser. Il faut laisser un peu de temps à toutes cette nouvelle génération de couturière pour le comprendre je crois….

    En tous cas continuez ainsi!
    et merci

  • patricia fruish
    Posté à 11:30h, 14 mai Répondre

    j’ai tout lu!!!! je suis OK avec toi! ton travail est canonissime, j’attends donc avec impatience la suite:
    merci tout plein pour ton travail!!!!
    bisounettes
    mamiemamour

  • MS
    Posté à 11:32h, 14 mai Répondre

    Ivanne,
    J’adhère complètement à vos valeurs.
    Je vous remercie pour la beauté de votre travail.
    Je me suis remise à la couture il y a un an et vous m’aidez depuis dans ma démarche.
    Si je regarde d’autres créatrices, je reviens à vous car c’est votre approche de la couture qui me correspond, une approche slow oui, dans un monde frénétique, une approche créative, une approche raisonnable fondée sur le partage.
    Je ne peux que vous remercier pour ce que vous faites et ce que vous m’apportez.
    Je vous soutiens dans ce moment de doute,
    Martine

  • Delphine
    Posté à 11:36h, 14 mai Répondre

    Chère Ivanne,
    Je ne sais pas par où commencer, tellement vos mots m’ont touchée.
    J’aime votre univers et vos patrons depuis le début.
    Vous êtes pour moi la Déesse du PDF ! Vos patrons PDF sont de véritables leçons de couture de A à Z (riches en dessins techniques, pas à pas et explications) et puis, acheter vos patrons, c’est bien plus que de coudre une pièce c’est aussi apprendre de nouvelles techniques, se perfectionner, avoir la possibilité de réaliser 1001 versions. Bref, j’adhère à 100% à votre façon de voir les choses.
    Cela fait plusieurs années que je vois la couture de manière slow et j’avoue y trouver encore plus de plaisir qu’auparavant; tout simplement car je prends le temps de trouver la bonne coupe, les bons détails, le tissu idéal et puis, j’aime faire des toiles et bâtir, alors forcément, je suis en mode slow ;)
    D’ailleurs, je prends tellement mon temps que le pantalon Saïki est encore en phase lecture de conseils et de consignes avant d’attaquer les toiles, car je suis certaine que je vais y trouver mon pantalon idéal, au même titre que mon chemisier de base est le Vitamine, que j’adore !!!!!
    Bref, ne changez rien, restez vous-même et soyez fière de votre belle entreprise !
    Delphine

  • Claudia
    Posté à 11:42h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne, cette réflexion me parle beaucoup. C’est vrai que j’ai vu aussi évoluer le monde de la couture. J’avoue ne plus suivre les sorties de patrons.. il y en a trop, les modèles se ressemblent parfois. Seule la longueur d’une jupe ou d’une manche varie… moi j’ai de plus en plus envie d’apprendre à modifier les patrons que j’ai déjà. Vos patrons sont hyper complets et je ne peux que souhaiter vous voir continuer en ce sens.. vous vous demarquez maintenant de cette façon.. merci pour ce message et continuez.

  • AVONTS
    Posté à 11:46h, 14 mai Répondre

    Bonjour,

    Merci de cet article … très enrichissant sur la philosophie de la marque Ivanne S. mais qui pose aussi de bonnes questions sur notre usage des patrons de couture …
    Cela m’a donné à réfléchir sur mes achats de patrons, magazine de coutures de ces derniers mois/années … les quels j’ai cousu, vers lesquels je me tourne systématiquement, quels sont ceux dans lesquels je me projette, lesquels ai je réellement cousu et quels vêtements je porte réellement le plus au quotidien ?
    Car pour moi coudre c’est pouvoir porter une pièce fait main chaque matin.
    Et avec un peu d’introspection, finalement il faut être honnête, j’ai une “patronthèque qui déborde” et je n’utilise peut être finalement régulièrement qu’une vingtaine de patrons valeur sûre que je reproduis (pas forcement à l’identique – magie de la couture). alors oui c’est un peu du “gâchis” tout ça… mais je me dis que je suis influençable peut être trop… avec tous les nouveaux médias (instagram et autres) . Du coup avant chaque envie d’achat d’un nouveau patron je relirais votre article, pour bien réfléchir mon achat et éviter de tomber dans cette “fast -couture”.

    Je tiens aussi à vous remercier pour vos patrons – j’en possède version femme et enfant et je les adore – ils font partie de mes patrons valeurs sûres- Alors continuez dans cette voie “Peu de patrons mais les bons.” moi je rajouterai tout bas les meilleurs pour moi!

    hâte de redécouvrir la nouvelle interprétation d’un de vos basiques ;)

    bonne journée

    H, qui porte aujourd’hui son magnesium n°2(2019) et son trop top n°1(2018)

  • Claire
    Posté à 11:49h, 14 mai Répondre

    Pour moi, vos patrons sont des « valeurs sûres  ». Également dans le souci du détail, j’apporte beaucoup d’ajustements à ce que je couds. C’est un réel gain de temps de réutiliser la même base. Et c’est une joie de soutenir une entreprise avec des valeurs comme la vôtre

  • Germain Marie-Luce
    Posté à 12:02h, 14 mai Répondre

    Votre message me percute favorablement. Car je partage votre questionnement sur la consommation. Soixante-huitarde, j’ai refusé des schémas et aussi fait des concessions mais c’est une autre histoire.
    Je couds et brode depuis l’âge de 10ans. 60 ans plus tard la passion est toujours. Lorsque je vous ai découverte, tout du moins vos travaux, ce fut une étincelle: les subtilités des coupes, le petit plus qui se démarque, les finitions avec les biais sur les coutures, la clarté des explications… bref vous m’avez réappris la couture moi qui suis une autodidacte et je décline chemise et veste pour mon entourage…. Merci.Oui on surfe sur une vague qui a le vent en poupe mais jamais vous n’êtes égalée. Perso, je continuerai à vous suivre mais je respecte votre questionnement et vous souhaite bon vent quelque soit votre avenir. Très sincèrement.

  • Céline
    Posté à 12:15h, 14 mai Répondre

    J’ai commencé la couture en 2015 et le premier patron acheté était le vôtre, Je suis tombée en admiration devant le travail fourni ainsi que la simplicité et le bonheur à suivre vos instructions. Mon premier livre fut donc un des vôtres également et ce fut tout aussi délectant. Et mes blogueuses préférées sont celles qui postent vos créations. J’ai bien-sûr acheté d’autres marques de patrons, que j’apprécie beaucoup également, pour certains. Mais vous restez ma référence. Si je suis à court d’idée, je vais voir votre blog, si je doute sur la construction d’un patron d’une autre marque, je vais voir dans vos instructions, si j’ai envie de bon conseils, à nouveau c’est vers vous que je reviens. Je me faisais également la réflexion dernièrement, en tant que couturière amatrice, de cette frénésie de la couture qui est en pleine expansion, et je trouve parfois horrifiant de voir que ce qui au départ est une démarche vers l’éco-responsable rejoint à grand pas la fast fashion que j’essaye d’éviter à tout pris. Je me suis inscrite il y a peu sur Instagram (je ne suis pas fan des réseaux sociaux mais il faut avouer qu’on peut y trouver bon nombre d’inspirations) et je suis parfois horrifiée de voir que dans certains cas, ce cap est complètement franchi : coudre vite, être la première à afficher le dernier patron sorti avec le dernier tissu tendance,… au final on se retrouve toute avec le même vêtement (et trop de vêtements) qui vivra certainement le même sort qu’en cas d’achat compulsif, soit oublié dans le fond de notre dressing. Je pense donc à vous, qui produisez vos patrons et qui devez ressentir cette pression qui doit vous sembler négative quand elle ne rencontre pas vos idées de départ. Je dirais simplement qu’il en faut pour tout le monde et qu’il faut continuer votre chemin, tel que vous l’avez décidé, en y apportant vos adaptations qui vous permettrons de continuer de vivre de votre passion tout en respectant votre concept de départ. Pour ma part, je me suis égarée quelque temps, prise par cette frénésie d’achat de tissus, des derniers patrons,… mais je suis vite redescendue sur terre….et en reviens à ma base, dont vous faites partie et qui me rappelle la raison pour laquelle j’ai commencé la couture, c’est-à-dire créer en fonction de mon propre style, des vêtements bien finis, qui me conviennent, dans lesquels je me sens bien, qui sont durable et ainsi avoir le plaisir d’ouvrir une garde-robe qui me correspond. J’espère vraiment que vous garderez le cap fasse à cette vie qui va vite, toujours plus vite et qui se répercute sur tout, même nos passions. Je ne pense pas être la seule à vous dire que pour beaucoup, vous êtes et resterez une référence absolue. Au plaisir de lire vos prochaines publications.
    Céline

  • Servane
    Posté à 12:20h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne,
    Je suis curieuse de voir quel peut-être ce mieux tellement vos patrons sont déjà aboutis et bien expliqués !
    J’aime les utiliser en base de travail et la fast couture n’est clairement pas mon truc ne serait-ce qu’à cause du temps disponible pour coudre.
    Bonne réflexion pour la suite de l’aventure.

  • Caroline
    Posté à 12:23h, 14 mai Répondre

    Vos patrons sont ceux qui m’ont le plus fait progresser en couture. Tout est parfaitement bien expliqué, détaillé. J’ai commencé par le livre qui est une bible d’explications pour les cols, les poignets… j’ai ensuite persévéré avec le manteau magnésium, je n’avais jamais cousus d’épaulettes et encore une fois tout à été tellement facile! Depuis je suis toujours déçue par les autres marques de patrons, les finitions sont toujours beaucoup moins bonnes, et les explications aussi… Quand j’ai besoin d’une jupe longue je file regarder ce que IS propose en premier! Je suis également à mon compte dans le domaine de la santé et je ressens la même chose, j’aime mon métier mais je ne me sens pas chef d’entreprise ou commerciale, les rendez vous par internet enlève le côté humain, je ne me sens plus en adéquation avec la tournure que prend le fait de gérer un cabinet médical. Et je n’ai pas encore trouvé la solution..

  • Patricia Laurent
    Posté à 12:33h, 14 mai Répondre

    Comment ne pas écouter de toutes ses oreilles (bon, d’accord, je n’en ai que deux mais quand même) quelqu’un en qui on a une confiance totale ?
    Cette confiance a été établie dès la découverte de mon 1er patron Ivanne S et c’était pour moi Magnesium.
    Quand je remarque qu’au cours de mes chantiers “couture” autres qu’ Ivanne S, , certaines difficultés rencontrées me ramènent invariablement aux explications lumineuses d’Ivanne qui me permettent de sortir de l’ornière, alors je vous le demande : comment ne pas faire confiance les yeux fermés ?
    Pour moi, ce que décidera Ivanne, sera forcément ce qu’il convenait de faire (sauf tirer sa révérence, n’est-ce pas ?), un point c’est tout !

    Patricia

  • Laurence
    Posté à 12:43h, 14 mai Répondre

    C’est juste pourquoi j’aime votre marque Yvannes juste que vos patrons sont travaillés et qu’ils sont déclinable à l’infini
    Toute cette réflexion est juste mais pour moi les patrons à gogo cela ne m’intéresse pas, c’est trop, trop vite, et je ne m’inspire pas du tout
    Les marques arrivent vite et disparaissent aussi vite
    La votre est la et bien la Yvannes, les véritables couturières seront toujours vos clientes,
    Je n’ai jamais été une acheteuse compulsive et la mode du bien fait qui dure dans le temps est archi moderne pas le reste
    Ce n’est que mon sentiment après à en vivre cela doit être très compliqué

  • Anouchka Salamin
    Posté à 12:47h, 14 mai Répondre

    Bonjour,
    Très intéressante votre réflexion. Sachez que vos patrons sont les seuls que j’ai cousus plusieurs fois en ayant l’impression d’avoir un nouveau patron a chaque fois car grâce à tous les bonus, on change quelque chose… d’ailleurs, depuis quelques temps, j’essaie de coudre moins mais mieux et je n’ai cousu que vos patrons! Je me réjouis de voir le mieux!
    Restez vous-même, c’est parfait ! De mon côté, je continue de vous soutenir et c’est toujours une joie de découvrir une nouvelle version d’un patron que j’ai déjà cousu!
    Anouchka

  • Elizabeth Lafontaine
    Posté à 12:50h, 14 mai Répondre

    Bonjour Yvanne,
    si j’avais du noter votre texte (!!), vous auriez explosé les plafonds!!!…, tant j’adhère à vos pensées et autre analyse..
    je ne les reprends pas mais je me reconnais dans chacun de vos mots.
    je ne peux m’empêcher de vous dire qu’à mon avis, loin d’être à la traine de vos concurrents, vous êtes au contraire pré curseur (trice ? !!!). le marché de surproduction des patrons a fait long feu, je crois qu’il ne concerne plus qu’une minorité de couturière,. nos patronthèques débordent tant que nous (je ?) oublions souvent les pépites que nous possédons déjà …. mais surtout, pour les plus mordues, nous avons grace à des éditeurs comme vous, développé l’envie (le besoin ?) de s’atteler à la technique, aux détails, aux belles finitions, voire au patronage et aux techniques de correction professionnelle des patrons… et comme vous le dites … plus nous pratiquons plus le champ des progrès s’élargit ….et plus nous (je?) apprécions la belle ouvrage…!!!
    bienvenue à votre nouveau bébé, je l’attends avec un sincère intérêt

  • Marie-Noëlle Claeys
    Posté à 12:52h, 14 mai Répondre

    Bonjour, merci pour ce partage … j’ai l’impression de me lire …. je comprends tout à fait ces questions, ces difficultés… Mais j’ai envie de vous dire “continuez sur votre voie”, Je préfère de loin votre approche !!
    Et en vous lisant comme ça, j’ai l’impression que la transmission des bonnes bases est plus importante pour vous que le côté commercial de la fast fashion (avec laquelle j’ai aussi du mal). Pourquoi ne pas développer davantage ce côté didactique et d’inspiration en proposant par ex. des cours en présentiel //ou en ligne avec un RV live où les gens peuvent vous poser des questions .. // des livres car les photos inspirent et éveillent la créativité ….
    Merci pour votre insipiration !

  • Corine
    Posté à 12:53h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne,

    Votre travail est très précieux et je ne saurais assez vous remercier pour vos patrons. Ils surpassent tout ce que j’ai pu tester sur le marché. Quand j’ai imprimé toutes les instructions de Magnesium, je me suis dis waouh, c’est détaillé (surtout quand je compare à d’autres en 4 pauvres petites pages pour un manteau !) et vous ne pouvez pas savoir à quel point vous m’avez fait progresser en couture (notamment de pièces complexes). Jamais je n’aurais imaginé prendre autant de plaisir à soigner les détails et apprendre autant de choses en investissant aussi peu (et c’est bien là le problème également !). J’en suis à mon 3ème Magnesium avec des versions très différentes et je pourrai en coudre 20 autres sans me lasser de ce patron… un patron de “base” et des options multiples, c’est vraiment ce que je recherche et c’est rare (et donc très précieux). Vous faites un travail magnifique, pas seulement dans la création mais aussi dans la transmission et la pédagogie. Coudre pour les autres ou pour soi, c’est donner beaucoup d’attention, d’amour, de temps et il faut que celà reste comme ça, quelque chose de précieux.
    Je comprends tout à fait vos questionnements et c’est peut-être aussi à nous, adeptes de la marque et à qui apportez tant (je le vois aussi sur Instagram) de vous rendre la pareille et jouer plus à fond notre rôle d'”ambassadrice” en publiant plus volontiers nos réalisations (pas très adepte non plus de l’étalage mais il y a des moments où celà a du sens). Pourquoi ne pas opter aussi pour du financement participatif type Patreon afin que vous puissiez travailler plus sereinement sur de nouveaux projets.
    Il est important de rester en phase avec soi-même et les valeurs auxquelles on adhère mais c’est parfois aussi difficile dans le monde étourdissant de la création de patrons.
    Soyez assurée que vos client(e)s se rendent parfaitement compte de la valeur de votre travail et je suis assez sereine sur le fait qu’elles (ils) vous suivront et vous soutiendront dans la voie que vous aurez choisie et qui vous conviendra le mieux. Et si nous pouvons contribuer, d’une façon ou d’une autre au développement de votre marque et de vos projets, ce sera un plaisir et surtout un juste retour des choses.
    Bon courage et à bientôt

  • Céline
    Posté à 13:05h, 14 mai Répondre

    Merci pour votre travail qui m’a donné envie de coudre et qui m’inspire tant! Votre sens du détail m’amène à réfléchir aux petites touches personnelles que je veux mettre sur mes créations et du coup me donne plus de légitimité lorsque je couds mon vêtement à ma manière. Je ne sais pas si je m’exprime bien mais bref je veux vous dire à quel point vous nourrissez mes méditations imaginaires et créatives et vos patrons sont extrêmement complets. Merci et je vote pour le slow auquel j’aspire de plus en plus. Bonne suite !

  • Patricia Laurent
    Posté à 13:06h, 14 mai Répondre

    Votre message m’a beaucoup touchée. Votre sensibilité, votre sincérité et votre authenticité sont très présentes. J’aime beaucoup ce que vous faites et la façon dont vous le faites. Vous dites que vous avez crée 13 patrons, Ce n’est pas tout à fait vrai, En fait il en découle des dizaines….
    Soyez fière de ce que vous avez fait et soyez assurée que nous vous en sommes très reconnaissant.e.s.
    Je reste une inconditionnelle de vos patrons, de la façon dont ils sont présentés et enseignés. J’ai fait d’énormes progrès grâce à vous.
    Je vous suis avec beaucoup de gratitude et de tendresse. J’aime ce que vous êtes et ce que vous faites.
    Très amicalement et avec toute mon admiration
    A bientôt
    Marie-France

  • Kseniya
    Posté à 13:06h, 14 mai Répondre

    Bonjour,

    Vos patrons sont pour moi LA référence, et effectivement avec des petites ajustements, ils permettent obtenir plein de choses différentes. Clairement, je pense que leur valeur est bien supérieure à celle que vous avez fixée.

    Cet article exprime très justement mes pensées : la fast-fashion s’est transformée en fast-couture a cause des réseaux sociaux. En même la communication sur les reseaux est importante pour que l’entreprise puisse vivre, il faut être visible vu la quantité de nouvelles marques de patrons… avec deux collections qui sorent par an.

  • Marie-France Lestournelle
    Posté à 13:10h, 14 mai Répondre

    Votre message m’a beaucoup touchée. Votre sensibilité, votre sincérité et votre authenticité sont très présentes. J’aime beaucoup ce que vous faites et la façon dont vous le faites. Vous dites que vous avez crée 13 patrons, Ce n’est pas tout à fait vrai, En fait il en découle des dizaines….
    Soyez fière de ce que vous avez fait et soyez assurée que nous vous en sommes très reconnaissant.e.s.
    Je reste une inconditionnelle de vos patrons, de la façon dont ils sont présentés et enseignés. J’ai fait d’énormes progrès grâce à vous.
    Je vous suis avec beaucoup de gratitude et de tendresse. J’aime ce que vous êtes et ce que vous faites.
    Très amicalement et avec toute mon admiration
    A bientôt
    Marie-France

  • mariel.coxou
    Posté à 13:16h, 14 mai Répondre

    juste un petit mot…pour vous dire que je vous comprends mais tellement…et je vous suis bien entendue…en ce moment je fais du vide dans mon avalanche de patrons car trop de patrons ça devient juste inéficace…je garde de bon basique (dont les vôtres)..;et je brode autour…c’est tellement plus plaisant…MERCI pour votre partage. .votre réflexion me semble tellement la bonne et juste…ne lachez rien…votre démarche est la bonne sans aucun doute…à très vite…

  • Sab Coud
    Posté à 13:16h, 14 mai Répondre

    Je suis tellement d’accord, on est trop dans la “fast couture” avec ces promos tentantes et ces nouveautés qui n’en sont pas vraiment quand on regarde le schéma, et qui se ressemblent toutes.. 😱 😱
    Bravo de rester sur votr ligne de conduite honnête et respectueuse malgré ce flot là..
    Et je suis d’accord, je paierais 20€ vos patrons sans sourciller, ou payer des compléments qui sont compris pour l’instant. Quand on voit ce que les autres facturent et arrivent à vendre.. 😱 😱

  • Pipeth
    Posté à 13:19h, 14 mai Répondre

    Bonjour,
    Votre réflexion est très intéressante et vous honore. Elle démontre aussi que vous êtes une véritable entrepreneuse soucieuse de l’avenir de son entreprise et qui a très bien analysé son environnement concurrentiel! Je trouve aussi que vous ne vendez pas vos patrons assez chers, au vu de la minutie avec laquelle ils sont conçus et de la mine d’or technique qu’ils représentent! Si j’avais une suggestion, ce serait peut être de réunir tout cela dans un livre? J’ai trouvé très intéressante la démarche de dressed chez deer and doe. Je ne sais pas si économiquement c’est viable, mais voilà, ma contribution ! Bien cordialement et surtout ne lâchez rien!

  • Isabelle
    Posté à 13:20h, 14 mai Répondre

    13 patrons ? Non mais n’importe quoi 😉, vu toutes les options qui existent pour chaque patron, plus les idées d’adaptations, moi je dirais bien 200 patrons ! Il ne faut pas tant se dévaloriser… On en a pour toute une vie avec les patrons IS, et de quoi faire une garde robe sans jamais se lasser. Et à chaque fois on peut choisir entre couture rapide (finitions simples) ou plus qualitatives (finitions soignées). Je suis une grande grande fan perso, et j’ai hâte de voir ce que nous réserve cette surprise !

  • Sarah
    Posté à 13:26h, 14 mai Répondre

    Merci, ça me parle beaucoup. C’est comme ça que je conçois la couture… Les nouvelles “influenceuses” qui cousent plus vite que leur ombre, ne m’ont jamais attiré. C’est leur vision, mais clairement elles cousent tellement de vêtements que c’est impossible qu’elles portent tout. Tout comme pour vos patrons, je fais attention aux tissu que j’achète. Je n’ai pas dit non à la fast fashion pour faire la même chose en couture.
    J’apprécie votre travail, vos patrons sont toujours impeccables, jamais de mauvaise surprise. Les articles qui vont avec sont une mine d’or. Mais les compliments ça ne fait pas tourner la marmite ! Bon courage dans votre réflexion.

  • Grenadine
    Posté à 13:30h, 14 mai Répondre

    En voila une réflexion intéressante et complétement en adéquation avec ce que j’essaie d’appliquer (pas toujours avec succès je dois l’avouer^^) à ma manière de consommer. Pour ma part, j’ai commencé à coudre après avoir été éblouie par “Grain de couture Hommes – Femmes”. Pas forcément par les modèles, j’en ai cousu peu finalement (désolée^^), mais vraiment par toutes les idées et indications pour modifier les patrons, les mélanger, les personnaliser, qui nous montraient que TOUT est possible. Et à chaque fois que je me lance dans des expériences de bricolage de patron je me souviens de cet émerveillement !
    J’avoue que je me suis souvent demandé comment tu fais tourner ton entreprise (de manière rentable) en proposant si peu de patrons différents et autant de tutos et variations gratuits…
    Première suggestion, et je suis les remarques qui t’ont déjà été faites : FAIS NOUS PAYER PLUS CHER !!! (je crie si je veux, là c’est important). Pas forcément en augmentant beaucoup le prix des patrons (quoi que…), mais peut-être en faisant plus systématiquement des packs de compléments payants comme pour Magnésium ? Pour ma part cela me semblerait normal de payer pour ce travail énorme que tu proposes actuellement gratuitement.
    Deuxième remarque : je ne suis pas convaincue qu’un seul patron de chaque type soit si suffisant que ça, même en étant dans une démarche slow couture. Je n’est pas du tout une critique, mais par exemple, un pantalon de plus avec une vraie braguette pour le côté technique et des pinces au dos (qui serait plus facile à ajuster sur un derrière rebondi que Saïki) perso j’achèterais les yeux fermés. Ce n’est pas une commande, juste un exemple ;)
    Concernant la com sur les RS, pour moi je la trouve suffisante, pertinente, à chaque fois que je vois passer un billet Instagram je sais qu’il va y avoir du contenu super intéressant à lire et je ne le vois pas comme de la pub malvenue (du reste, ton compte est un des rares comptes de marques de patrons ou tissus auxquels je suis encore abonnée). Cela c’est le point de vue de la cliente “acquise”, mais est-ce suffisant pour en rameuter de nouvelles ? Aucune idée…
    J’arrête là ces quelques réflexions, pour le coup ça fait vraiment dissertations en trois parties^^.
    Je suis impatiente de voir ce que tu as concocté pour ce patron mystère !

  • Anne
    Posté à 13:34h, 14 mai Répondre

    J’ai lu avec intérêt votre texte. Je n ai qu’un mot a dire .respect !!.tres bonne continuation à vous.

  • Anne
    Posté à 13:39h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne,
    J’ai lu votre article avec attention et je me retrouve tout à fait dans vos propos.
    La couture est ma passion depuis mon adolescence (et je vais avoir 50 ans…)
    Quand ce loisir est redevenu “tendance”, j’étais à l’affût de toutes les nouveautés, achetais frénétiquement patrons, tissus et mercerie et passais beaucoup de temps sur les réseaux sociaux.
    Et puis, cela m’a lassé. Depuis ces derniers mois, tout s’accélère : plus de créateurs, plus de magasins en ligne, plus d’influenceurs sur Instagram. Tous nous poussent à acheter toujours plus et cette cadence me donne souvent la nausée !
    Cet avis ne regarde que moi mais désormais, j’accorde mon importance aux enseignes qui ne vous inondent pas de pubs et de nouveaux produits presque tous les jours, qui pensent à leur entreprise mais également au porte-monnaie de leurs clients.
    C’est difficile de ne pas craquer parfois mais je me sens plus responsable de mes achats, prends plus de temps à créer mes vêtements, soigne les finitions…
    J’adore votre concept et achète vos patrons les yeux fermés car je sais que j’en ferai forcément bon usage. Soyez convaincue que vous avez mon soutien pour les changements à venir et continuez à nous en mettre plein les yeux !!!
    Bonne continuation !
    Anne

  • Adèle
    Posté à 13:46h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne,

    Je me retrouve complètement dans votre réflexion, et suis totalement d’accord sur l’aspect de “fast-couture”.
    Je ne peux que constater la frénésie avec laquelle certaines personnes postent leurs nouvelles créations sur instagram, et il est clair qu’elles ont remplacé leur consommation de fast-fashion par la création de nouveaux vêtements à un rythme effréné. Je ne juge pas ce comportement, parce que la couture est avant tout un loisir (ou pas ) et une passion pour nous toutes, et ces personnes prennent sûrement beaucoup de plaisir en cousant tous ces vêtements, mais personnellement, cela ne correspond pas non plus à ma vision, et ma pratique de la couture.

    Je travaille depuis plusieurs mois sur un projet (couture) qui verra bientôt le jour, et j’avoue que, même si j’y crois très fort, ce constat de la “fast-fashion-couture” me fais parfois douter.
    Comme @Mylène, je crois que je vais rendre copie blanche, parce que finalement, nous nous posons LA même question: Comment être rentable (objectif de toute entreprise) quand on ne veut pas inciter les gens à consommer toujours plus ?

    A bientôt,
    Adèle

  • Claire
    Posté à 13:47h, 14 mai Répondre

    J’ai débuté la couture cette année avec deux jupes keep cool et j’ai adoré toutes vos explications comme si j’étais dans un cours de couture! Depuis grâce à vos articles de blog je me suis lancée dans la couture d’un manteau en version très simplifié et j’ai acheté le patron trop top. J’aime beaucoup vos patrons et aussi beaucoup les articles de blog avec des inspirations, tuto…c’est vrai qu’on ne voit pas souvent de nouvelles publications sur instagram mais celles qui passent sont à chaque fois intéressantes et nous apportent quelque chose!!! Finalement ce mode de communication me convient davantage que des posts vides juste pour dire je suis là…aussitôt lus aussitôt oubliés!
    Ça fait réfléchir sur notre consommation des réseaux sociaux tout ça…
    Merci pour tout !

  • Géraldine
    Posté à 13:51h, 14 mai Répondre

    En voila une réflexion intéressante et complétement en adéquation avec ce que j’essaie d’appliquer (pas toujours avec succès je dois l’avouer^^) à ma manière de consommer. Pour ma part, j’ai commencé à coudre après avoir été éblouie par “Grain de couture Hommes – Femmes”. Pas forcément par les modèles, j’en ai cousu peu finalement (désolée^^), mais vraiment par toutes les idées et indications pour modifier les patrons, les mélanger, les personnaliser, qui nous montraient que TOUT est possible. Et à chaque fois que je me lance dans des expériences de bricolage de patron je me souviens de cet émerveillement !
    J’avoue que je me suis souvent demandé comment tu fais tourner ton entreprise (de manière rentable) en proposant si peu de patrons différents et autant de tutos et variations gratuits…
    Première suggestion, et je suis les remarques qui t’ont déjà été faites : FAIS NOUS PAYER PLUS CHER !!! (je crie si je veux, là c’est important). Pour ma part cela me semblerait normal de payer pour ce travail énorme que tu proposes actuellement gratuitement.
    Deuxième remarque : je ne suis pas convaincue qu’un seul patron de chaque type soit si suffisant que ça, même en étant dans une démarche slow couture. Je n’est pas du tout une critique, mais par exemple, un pantalon de plus avec une vraie braguette pour le côté technique et des pinces au dos (qui serait plus facile à ajuster sur un derrière rebondi que Saïki) perso j’achèterais les yeux fermés. Ce n’est pas une commande, juste un exemple ;)
    Concernant la com sur les RS, pour moi je la trouve suffisante, pertinente, à chaque fois que je vois passer un billet Instagram je sais qu’il va y avoir du contenu super intéressant à lire et je ne le vois pas comme de la pub malvenue (du reste, ton compte est un des rares comptes de marques de patrons ou tissus auxquels je suis encore abonnée). Cela c’est le point de vue de la cliente “acquise”, mais est-ce suffisant pour en rameuter de nouvelles ? Aucune idée…
    J’arrête là ces quelques réflexions, pour le coup ça fait vraiment dissertations en trois parties^^.
    Je suis impatiente de voir ce que tu as concocté pour ce patron mystère !

  • Manuella Aderic
    Posté à 14:02h, 14 mai Répondre

    Votre article m’a beaucoup touchée. Vous vous livrez à nous avec une telle sincérité, celle là même qui transparaît dans votre travail et dans vos diffusions sur les réseaux sociaux.
    Votre marque est pour moi une des plus authentiques dans laquelle je me reconnais énormément. Vous ne nous noyez pas de contenu contrairement à d’autres, et quand ils paraissent ils deviennent essentiels.

    Le travail fourni dans les patrons nous permet de nous sentir grandit après chaque réalisation d’un vêtement.
    Je fais partie des « slow » en couture, j’ai besoin de penser un vêtement, de l’imaginer, avant de le réaliser.
    La surconsommation est tellement présente dans les réseaux sociaux que ça donne le tournis voire un dégoût. Je me culpabilise parfois de ne pas être aussi productive, mais bon après je relativise en regardant ce que j’ai accompli entre les obligations professionnelles la vie de famille.
    Je vous soutiens dans vos réflexions et qu’importe là où elles vous mèneront je serai toujours là !!!
    Bonne journée.
    Manuella

  • Cathy
    Posté à 14:07h, 14 mai Répondre

    J’ai débuté la couture de vêtements en 2013 avec votre 1er livre puis ai acheté le deuxième. Ils sont mes ouvrages références, ceux que je consulte pour un point technique, ceux que je conseille à mes amies débutant en couture.
    J’aime vous lire, vos articles sont sources d’inspiration et leur rythme suffisant pour ne pas avoir la sensation de « louper quelque chose »
    Merci et longue vie à IS

  • Colette Barré
    Posté à 14:08h, 14 mai Répondre

    Je viens de lire intégralement votre message et j’en aime beaucoup la philosophie. Je suis devenue une fidèle de vos patrons dont j’apprécie la rigueur et la pédagogie. Ma petite fille de 10 ans commence à coudre et je vais lui faire découvrir le plaisir de créer avec vos patrons. Alors si c’est possible continuez de la même façon, nous vous serons fidèle même si, pour cela, il vous faut augmenter vos prix. Votre travail en vaut la peine.
    Avec nos encouragements
    Colette et Louise Barré

  • Hélène
    Posté à 14:15h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne
    Merci pour avoir partagé cette reflexion. C’est justement ce que j’apprécie avec la marque IS, peu de patrons mais de vraies veleurs sures, déclinables à l’infini et avec des explications tellement détaillées que ça m’a permis de bien progresser. Grâce à vous j’ai osé me lancer dans la confection d’un manteau. La vitesse à laquelle les patrons d certaines marques sortent, donne le tourni, et à regarder les photos de présentation avec des coutures qui gondolent ou des produits mal finis, ça ne m’attire vraiment pas. Merci d’avoir cette philosophie et de proposer des patrons vraiment réfléchis.
    Hâte de découvrir la nouveauté et longue vie à IS!
    Hélène

  • Anne
    Posté à 14:20h, 14 mai Répondre

    Bonjour, merci pour ce billet très complet, à l’image des produits que vous proposez. Je trouve votre approche et votre marque très proches de mes valeurs et de ce que je recherche. N’étant pas une très grande consommatrice de patrons, je suis ravie d’avoir des patrons à ce point complets. Le prix peut effectivement être revu a la hausse, pour ce qui serait proposé ailleurs en plusieurs patrons différents. L’hyper-offre des patrons et la présence exacerbée sur Instagram ces dernières pour contrer l’algorithme sont épuisantes. Ravie de recevoir des billets réfléchis, à un rythme calme… C’est une respiration. Je croise les doigts pour qu’elle perdure 😉

  • Anne GADOT
    Posté à 14:24h, 14 mai Répondre

    Merci beaucoup pour ce partage de vos valeurs qui me sont chères également. Rester dans cette belle route du peu mais beau et mieux, c’est très exigeant mais tellement fondamental.
    Je vais continuer à vous suivre de ma modeste place. Seul, on va plus vite, ensemble on va plus loin !

  • Mélina
    Posté à 14:36h, 14 mai Répondre

    A bientôt ? Mais je te suis partout, Ivanne! Toujours fidèle

  • Myriam
    Posté à 14:43h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne et merci de prendre le temps de partager ces réflexions. Bien que je possède une machine à coudre depuis 30 ans (j’en ai 55), je me suis réellement mise à coudre mes vêtements ily a 3 ans. Je l’ai fait tout d’abord car je suis tombée sur des vidéos et des blogs de couturières qui partageaient réalisations et astuces. Je suivais notamment Lise de Lise Tailor et Elsa d’Urban Fairy. J’ai de suite été captivée par les techniques qu’elles partageaient ainsi que les patrons de créatrices françaises. Moi qui avais cultivé les échecs avec des patrons Burda, je voyais enfin des patrons détaillés, avec des explications claires illustrées de schémas et de vidéos. Une révélation! J’avais en parallèle une réflexion sur ma consommation en général (alimentation, gadgets et bien sur habillement) tout en m’intéressant au minimalisme dans l’idée que vivre avec mieux pouvait signifier vivre mieux, dans un logement plus aéré car moins encombré. J’ai donc repris la couture dans l’objectif de coudre tous mes vêtements, trois ans après j’y suis arrivée. Mais coudre ma garde robe signifie pour moi rechercher le patron qui me convienne et ensuite le reproduire et l’adapter. J’ai le patron Vitamine qui est ma base pour les chemisiers et également le pantalon Saiki avec lequel j’ai le plus joué. J’en ai cousu 5, le pantalon est un vêtement que je porte beaucoup notamment au travail. Ils sont tous différents avec poches arriere passepoilées ou à rabat. Je n’ai pas besoin ni envie d’autre patron de chemisier et de pantalon et cela me ravit. Je continue d’apprendre en suivant vos explications détaillées et j’ai beaucoup progressé grace à vous en qualité de finition. Alors oui certains d’entre nous se sentent en marge car ils ne cousent pas tous les derniers patrons mais vous avez des clients fidèles qui partagent votre vision sur la fast couture et sont très heureux de vos créations aux multiples options sans attendre de votre part un patron nouveau tous les mois. Le fait de sortir un patron ou des adaptations à la fréquence qui vous convient le rend précieux et nous garde le plaisir de la surprise. Restez telle que vous êtes, c’est ce qui vous démarque et vous rend précieuse! My

  • Sophie Personnat
    Posté à 14:46h, 14 mai Répondre

    Chère Ivanne (je me permets :) je crois (j’en suis même personnellement convaincue) que vous abordez là le nerf de la guerre… Comment rester soi-même, tant sur le plan personnel que professionnel, dans un monde, dans une société où tout va plus vite chaque jour, où tout est réuni pour nous embarquer bille en tête dans cet espère de tourbillon sans fin… si ce n’est celle de nous faire perdre notre latin (ou nos aiguilles) et de nous faire tourner en bourrique (ou folle!)
    Pour avoir travaillé plus de 15 ans en entreprise derrière un ordinateur à avaler des chiffres, tableaux, graphiques et autres choses relativement indigestes, j’ai choisi (euh… était ce finalement un choix ou une nécessité…? Je crois que vous avez déjà la réponse!) de me reconvertir. Ah… la reconversion… parlons-en de cette autre mode du “toujours mieux en plus facile….”!! Je vous épargnerai les affres sans nom des chemins de traverse qu’il a fallu braver, me voilà aujourd’hui petite boulangère débutante, sans expérience, dans un petit monde pas forcément très tendre. Mais j’ai eu la chance de trouver sur ce chemin un jeune couple de boulanger qui a décidé de me faire confiance, et je vais débuter une nouvelle aventure avec eux. En vivre? Ah ah ah quelle bonne blague!! Bien sûr que non, impossible!! Mais en retirer du sens et du plaisir? ASSUREMENT ! Alors où met-on le curseur? Rester dans un domaine où les fins de mois ne sont pas trop mauvaises mais qui écorchent nos valeurs chaque jour qui passe, ou tenter de faire autrement pour retrouver du sens à ce que l’on fait… Vous avez aussi deux heures :) Ces quelques lignes pour exprimer à quel point je comprends (pour le ressentir et le vivre, même si le contexte est très différent) ce que vous exprimez si bien. Rester droite dans nos bottes et dans notre tête en trouvant un équilibre financier??? L’essence même de votre marque (pour vous suivre comme tant d’autres depuis le début) repose sur cette finesse du détail, cette pédagogie sans fin et sans faille, sur des lignes à la fois simples, épurées et ô combien pensées et travaillées!! Alors faire plus peut être pas, faire mieux….? Vous en faites déjà beaucoup!! Un sondage vaudrait presque le coup : combien de vos clientes fidèles seraient prêtes à payer quelques euros de plus pour s’offrir vos patrons aux déclinaisons infinies? Moi, sans réfléchir, assurément, et beaucoup d’autres j’en suis certaine! Aucun conseil à donner bien sûr, juste un ressenti personnel : IS est l’incarnation de l’authenticité et d’une qualité de travail sans faille. J’aurais presque envie de vous dire, ne changez rien, vos clientes vous le rendront et ne vous tiendront en aucun cas rigueur de contribuer un petit peu plus à la bonne marche de votre belle “petite” entreprise (même en tant que néo boulangère :) J’ai été certes un peu longue mais vos mots ont fortement raisonné dans ce que je suis et ce pour quoi j’essaie de lutter chaque jour! Ne changez rien et restez celle que vous nous faites le plaisir de pouvoir suivre :)

  • Marie
    Posté à 14:47h, 14 mai Répondre

    Un grand bravo pour cet article! Je suis moi même en micro entreprise depuis 2016, encore en maternelle… je cree des articles réutilisables, zéro déchet. Et je me demande a quel moment je vais de voir passer dans la cours des grands, mais en ai-je vraiment envie? Vivre de sa passion tout en restant coherente avec mes choix de vie, c’est effectivement un équilibre à trouver… plein de courge pour la suite! Concernant vos produits, je les coud et recoid (surtout pour ma fille) a l’infini, et j’adoooore!

  • By gigi
    Posté à 15:11h, 14 mai Répondre

    Une copie double ne serait pas suffisante pour répondre à votre réflexion. Je suis en totale accords avec vous.
    J’aime vos patrons, et je fais partie de ces clientes qui trouvent qu’ils sont pas au juste prix du travail fourni pour les créer. Car qua’d on achète un patron IvanneS c’est pas un modèle, pas 10 mais une infini de modèles disponibles. Notre imagination ne sera que notre simple limite.
    Et avec vous livrets d’explication, c’ est pas un cours mais un stage pro de couture qu’on prend. C’est avec le trop top que je me suis lancée dans le Jersey et que j’y ai tout appris. C’est mon modèle que j’ai le plus fait, le p’us décliné, que je mets toutes les semaines et qui ser encore fait et refait !!!!

    Je propose, une édition limitée, éventuellement en pré-vente pour ajuster la quantité, de vos patrons en format petit livre, car les livrets méritent ce format tellement ils sont riches (un peu comme les éditions csf, dont je m’en veux encore de ne pas avoir achetés !!!!

    Merci, merci. Surtout ne chabgez rien de ce que vous êtes,

  • A2line
    Posté à 15:29h, 14 mai Répondre

    Merci Ivanne pour ces réflexions qui me parlent. Et je me dis que s’il fallait faire quelque chose pour vous soutenir dans votre démarche, j’irais jusqu’à m’abonner à vos patrons, comme pour mon abonnement à mon AMAP de manière à vous permettre de travailler toujours avec la même rigueur et nous offrir la même qualité de service

  • Séverine
    Posté à 15:34h, 14 mai Répondre

    Bonjour entrepreneur créatrice,
    Waouh ! Quel article ! Merci pour ce partage très fort. Restez vous-même, je ne peux que vous applaudir de le faire et de tenir ! Bravo.
    Connaissez-vous l’autre paradoxe ? Qui n’a jamais entendu parler d’Ivanne S. Et pas uniquement le bonnet Yo…? Qui ? Je crois que la réponse est “pas grand monde”.
    Tout le monde (ou’presque) connaît la qualité de votre travail et de votre vision si slow ou plutôt si authentique et avec toute cette résilience (Oui, oui, je place ce mot à la mode) qui vous caractérisent… il y a ceux qui font un business pour gagner de l’argent et ceux qui montent leur entreprise par envie d’offrir quelque chose… et au final, lequel sera plus heureux et pourra se dira “j’ai réussi ma vie”…?
    Je vous tire mon chapeau ! Les valeurs sont tellement importantes.

    Je vous laisse, car grâce à votre article, j’ai retrouvé la jupe et le tee-shirt que je voulais me coudre pour cette saison mais dont je ne retrouvais pas le nom de la créatrice… alors, pas facile…

    Merci à vous et au plaisir de découvrir la suite… et aussi de revoir vos belles photo !
    Belle journée

  • Henriette ruiz
    Posté à 15:45h, 14 mai Répondre

    J’espère bien que vous allez continuer! Pour ma part j’ai déjà un livre et plusieurs pdf mais je fais mes coutures sans trop publier sur les reseaux. Ça reste un plaisir très personnel donc peu de pub pour la créatrice et je m’en veux pour ça et c’est dommage parce que je pourrais aussi inspirer les autres autant que je suis inspirée. Je me dis toujours que je vais améliorer ça mais j’ai du mal à me mettre devant la scène.
    Pour ma part ce que j’aimerai de votre site ce sont des vidéos d’accompagnement pourquoi pas cryptées et payantes en bonus patron. C’est vrai que quand je coud des patrons avec vidéo en complément je me sens plus rassurée en particulier quand il y a des points techniques.
    Une autre idée pourquoi pas un partenariat avec un site de vente de tissus pour avoir un combo tissus patron parfait. J’ai du mal pour choisir mon tissu surtout pour la première fois où je coud le modèle et pourquoi pas aussi renouveler selon les saisons avec plusieurs styles
    Désolée c’est encore du boulot pour vous ….
    Il y a aussi des plateformes d’aide aux créateurs ou les abonnés peuvent verser une somme mensuelle ( ça existe pour le tricot) et selon le montant on a des avantages VIP pour faire des test ou avoir des petits bonus ou voir des vidéos
    Voilà ce sont des petites idées de développement sans rajouter du patron
    Je vous souhaite de trouver plein d’idées et de continuer votre parcours avec toujours autant de plaisir
    Couturesquement votre!

  • Céline
    Posté à 15:57h, 14 mai Répondre

    Que dire sinon bravo !!! Tout est dit et bien dit , merci pour vos mots.

    À bientôt évidemment

  • DELPOUY
    Posté à 18:44h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne, s’il y a un mot dans votre texte qui résume tout votre article, c’est bien “authenticité ” c’est-à-dire relier l’esprit, la parole et l’action. Vous y êtes ! J’ai tellement appris avec vos patrons, et je continue encore à apprendre avec eux.
    Je viens de me casser la tête avec une jupe d’une marque très à la mode sur IG avec la droite et gauche inversée, le patron ne correspondant vraiment à celui cousu dans le tuto, et j’en passe…J’espère que la créatrice lira votre article 😉.
    En biologie, notre circuit de récompense est stimulé entre autre par la nouveauté, ce qu’ont bien compris Netflix et tant d’autres marques.
    Restez authentique ! ❤, Vous pouvez augmenter vos tarifs en justifiant d’un véritable cours dans le pack, les couturières slow s’y reconnaîtront. L’essentiel étant de pouvoir assurer son salaire et son éthique. Bravo Ivanne 🌴.

  • Aurélie A
    Posté à 18:59h, 14 mai Répondre

    Et voilà comment vous allez maintenant passer un temps de dingue à lire toutes ces réactions !!! Parce qu’il semble assez unanime que chez beaucoup d’entre nous, c’est justement tout ce slow qu’on retrouve dans chaque détails des patrons, qui fait la marque et notre attachement!
    Moins mais mieux! Vos patrons sont inépuisables et c’est pour ça que je les adore…
    Je viens de passer 10 jours sur le Magnésium dont je rêvais depuis le début de l’hiver. Au final, il est trop grand mais j’ai tellement appris (à commencer par : faire une toile pour les gros projets!!) que je ne suis même pas déçue.
    Et tout les bonus que vous avez mis autour du Saïki m’ont enfin permis de faire des pantalons mettables avec ma cambrure. Ce sont des vrais cours de couture dans lesquels je vais même piocher pour ajuster les patrons des autres!!!
    Alors je crois que je fais partie de toutes celles qui seraient tellement d’accord de payer plus, parce que ce ne sont pas que des patrons!
    Et je trouve assez bonne l’idée que j’ai vu passer de confier aux couturières un groupe d’IS additcts sur les réseaux sociaux, pour laisser votre travail se rendre visible sans vous!
    Bref, en tout cas, MERCI de tout ce que vus êtes

  • Aeden création
    Posté à 19:01h, 14 mai Répondre

    Bonjour, vos patrons sont de vrais livres de couture autant sur les explications que sur le nombre de « modèles » qu’ils contiennent. Quand vous dites que vous ne produisez pas beaucoup de patrons et que la nouveauté n’est pas votre marque de fabrique, je ne suis pas d’accord. A chaque fois que vous partagez en story Instagram et sur votre blog, une version d’un de vos patrons, c’est comme si vous sortiez un nouveau patron car ça donne une visibilité sur les nombreuses possibilités de vos patrons auxquelles on n’avait certainement pas pensées :-)
    Ça fait deux ans environ que j’ai pour objectif de coudre toute ma garde robe. A chaque saison, je me pose pour réfléchir à ce dont j’ai besoin, à ce que je dois coudre et à ce que je veux coudre. Vos patrons sont déclinables à l’infini. Ils seront toujours « à la mode ». Les instagrameuses qui cousent en une semaine tous les modèles du dernier Fibremood ou La maison Victor m’insuportent! C’est à se demander si elles cousent vraiment des choses qu’elles aiment et dont elles ont besoin…
    J’espère que votre entreprise continuera à prospérer encore longtemps et j’ai hâte de découvrir les nouveautés et les nouvelles versions de vos patrons que vous nous proposerez. Les patrons Ivanne S correspondent vraiment à la vision que j’ai de la couture. Peu mais bien et de très bonne qualité. Et surtout fait avec passion!!

  • poupites
    Posté à 19:07h, 14 mai Répondre

    Bonjour Ivanne,

    Merci pour cet article. J’aime beaucoup vos créations et votre site.
    J’attends la suite, je suis très “slow” aussi (haha) donc ce sera quand vous voudrez!
    A bientôt!

  • Misakou
    Posté à 19:48h, 14 mai Répondre

    J’ai réfléchi , je souhaite vous aider car j’apprécie beaucoup ce que vous faites et l’esprit avec lequel vous le faites..
    Vous n’y pouvez rien l’engouement pour la couture est lié à la mode et à son évolution qui permet de vendre des tissus et des patrons. Les adaptations que vous évoquez ne sont accessibles qu’à des couturières confirmées. Vous pourriez peut-être proposer des packs de ces adaptations pour celles et ceux qui n’osent pas se lancer
    Je me considère comme débutante même si je couds depuis longtemps et modifier un patron en ajoutant des détails ne m’apparaît pas toujours facile. Je me laisse donc séduire par les achats multiples que vous deplorez…
    Ce que j’aimerais c’est un patron de base disons niveau facile puis des packs complémentaires qui permettent une évolution pour un look soit mode doit plus sportif soit plus ville soit plus…… Avec des niveaux de progression.
    Lorsque j’ai acheté vos patrons j’ai pris le pack complet et j’avoue que, à la réception de l’envoi c’est quand même impressionnant toutes ces possibilités…
    Ne lâchez rien..

    PS je voulais acheter le patron du pantalon mais est il possible de le faire pas taille basse?
    D’autre part j’aimerais un patron de robe fait par vous!
    Merci

  • deruelle françoise
    Posté à 20:23h, 14 mai Répondre

    Chère Ivann,
    La course au profit se terminera grâce à des entrepreneurs responsables et intègres comme vous et grâce à nos changements de comportements (combien de patrons, de revues, achetés et jamais cousus ?)
    Vous êtes précurseur , talentueuse, généreuse. Vos patrons sont intemporels, modifiables à souhait, beaux, très bien expliqués. Vos questionnements vous honorent.
    La concurrence fait peur, certes mais les mentalités changent doucement et surement.

    Le changement de paradigme est amorcé ….

    Pour ma part, je suggérerais une version patron pochette car la version PDF est pour beaucoup rédhibitoire

  • Valerie
    Posté à 20:25h, 14 mai Répondre

    Bonjour
    Je vais rejoindre tous les avis précédents, j’ Cousue grâce à vos tutoriels et vos patrons des vêtements dont je suis fière et avec un niveau que je ne pensais jamais arriver à atteindre.
    Je comprends vos doutes et la difficulté de votre questionnement. ( pour avoir aussi tenté le monde de la création et sa rude concurrence) Votre démarche créative me semble plus claire aussi après avoir lu votre post. Et j’aime bien plus encore votre travail aujourd’hui, ayant plus conscience de votre démarche. Du coup, j’aime encore plus mes jupes et mon chemisier Liberty (que jamais sans la confiance en votre travail, je n’aura Osé réalisé, le Liberty c’est Sacré ^^et pas donné ). Avec l’intelligence que vous mettez dans votre travail, je ne doute pas que vous saurez prioriser, garder votre âme et réussir dans tout ce que vous entreprendrez. Merci de tant de partage. Je vous ai déjà conseillé, je continuerai de le faire. Personnellement je suis tout à fait prête à payer les déclinaisons séparément en suppléments, y compris à payer plus chère un travail de qualité surtout quand j’en comprends la démarche. Bonne chance 🍀 💕

  • Lydie
    Posté à 20:39h, 14 mai Répondre

    Quelle belle philosophie, vos choix sont sans doute aussi ceux de vos “suiveuses”. Il faut le temps au temps pour les belles choses. Je vous soutiens pleinement et resterai fidèle à IS. Et bien évidemment hâte de découvrir votre prochaine création.
    A bientôt donc. Bonne continuation et prenez soin de vous.
    Lydie

  • Pmail
    Posté à 21:11h, 14 mai Répondre

    Tout ce que vous dites me parle….et visiblement je ne suis pas la seule….je ne couds vos patrons que depuis quelques mois et je suis conquise…..chaque fois que je lis un article sur votre blog je me dis que vous avez de la chance de vivre de votre passion….apparemment ce n est pas si simple… augmenter le prix de vos patrons?….je ne suis pas sûre….en augmentant les prix certaines personnes ne vous decouvriront jamais mais il y a sûrement d autres pistes a explorer pour vous….vous êtes douée et vous ne pensez pas comme la majorité….pour vendre il faut cibler la majorité qui ne veut pas lire plein de pages, qui ne veut pas trop reflechir , qui veut coudre en 2 heures ….il en faut pour tous les goûts….vous allez sûrement trouver un compromis sans rien perdre de vos belles valeurs…j ai même là des idées qui me viennent….c est ça les gens créatifs ….bonne continuation Merci pour ce partage.

  • Martine Benoist
    Posté à 22:26h, 14 mai Répondre

    Ouch !!! Grand stress et panique existentielle !
    Je ne sais pas si nos réflexions te feront avancer, mais je te propose mon expérience des patrons YS
    J’ai commencé avec ton livre pour adultes, des modèles qui m’ont réconcilié avec la couture vêtements ! surtout pour les explications et les pas à pas qui permettent de bien réussir un projet.
    Du coup aujourd’hui quand j’ai un nouveau projet… je commence par revenir fouiller chez toi !
    Question rapport prix/ projet couture, je ne crois pas qu’il y ait motif à se flageller… on trouve sur la toile bien plus cher pour bien moins de technicité, voir du simplissime déconcertant, qui ne tombe même pas forcément très bien …
    J’ai utilisé plusieurs versions de chacun de tes patrons réalisés… tes présentations sur le blog, sont autant d’idées qui m’ont permis de le faire, on n’a pas toutes le talent pour se projeter toutes seules !
    Enfin tes modèles sont toujours confortables,
    Alors le prix juste… c’est celui qui te permet de mener à bien ton projet professionnel, et moi, je suis prête à le mettre… même si demain les modèles sont un peu plus chers…
    Bon courage à toi,

  • loloaubert
    Posté à 22:47h, 14 mai Répondre

    Beaucoup d’émotion et de respect en lisant ces lignes. Je suis tombé dans la couture il y a cinq ans, et c’est avec tes patrons et surtout tes conseils de couture ou cahier technique que j’ai commencé ! Pas si autodidacte… je me suis vraiment lancée dans la réalisation de vêtements et j’ai aimé ça. Pouvoir choisir le modèle, la matière et la provenance du tissu et les petits détails pour personnaliser sa création !
    Je me sens parfois happée par le déluge de patrons et notamment le patron du moment surtout sur Instagram. J’essaye de prendre du recul. N’étant pas toujours à l’aise pour patronner mes propres patrons je suis parfois séduite par l’achat de nouveaux modèles.
    Parfois cela m’inspire, et je reviens à mes patrons de base, tes patrons, que je refais à plusieurs reprises. Je respecte totalement ta philosophie. J’espère vraiment que tu ne vas pas changer car j’admire beaucoup cela. Tellement d’apprentissage avec tes patrons, ceux des livres ou IS. Ils permettent de réaliser des vêtements hommes femmes et enfants, un vrai plaisir !
    Je suivrai de très près l’évolution de tes patrons. Je pense également que le prix des patrons pourrait être un peu plus haut car ils sont vraiment d’une qualité exceptionnelle, vraiment complets, avec des compléments permettant de réaliser à l’infini les modèles.
    Bref, plus qu’une satisfaction, un socle dans ma patronthèque!

  • AGNES
    Posté à 03:04h, 15 mai Répondre

    Bonjour, je suis votre travail. J’ai acheté votre livre pour les patrons homme, qui plaisent beaucoup à mon fils. Ét pourtant, il est difficile. Habitué à avoir des vêtements cousus par moi. Tout ça pour vous dire que vous avez du talent. Je ne connais pas beaucoup de marques de patrons qui traversent les saisons, et semblent ne pas vieillir. Votre travail est intemporel,
    Je pense aussi qu’il y a plusieurs types personnes qui cousent. Celles qui courent les patrons comme elles le faisaient avec les magasins (celles qui vont critiquees un patron parce qu’il ne tombe pas bien du premier coup) et celles qui prennent le temps de bien faire, de comprendre. Mais celles ci font moins de bruit. Je pense qu elles sont nombreuses.
    VOutre article fait réfléchir, nous montre un peu l autre côté. J espère que vous trouverez le chemin qui vous permette d être plus sereine.
    A bientôt de vous lire

  • Gouasdon Isabelle
    Posté à 08:09h, 15 mai Répondre

    Pressée de voir le Mieux, déjà que tous vos patrons sont géniaux avec toutes ces déclinaisons. Vos explications sont toujours très claires , même quand on arrive sur une difficulté qui semble insurmontable ,vous avez la façon pour nous guider et nous amener à la réussite et pour cela un grand
    Merci
    Pour avoir cousu des patrons d’autres marques, il j’y a qu’ avec les vôtres que j’ai trouvé des explications aussi claires . C’est toujours un grand plaisir de commencer un ouvrage avec vous . Merci

  • Nathalie C
    Posté à 08:12h, 15 mai Répondre

    Comme je comprends qu’il ne soit pas évident de faire vivre son entreprise tout en ne se perdant pas en route et de rester fidèle à ses valeurs.
    Je me suis moi-même perdue dans ce monde de la couture où tout va vite, j’ai multiplié les patrons, acheté des tissus à ne plus savoir quoi en faire, j’ai aussi succombé au patron- tissu tout découpé à mes mesures ( alors OK, le vêtement me va pile poil une fois lavé et c’est bien là le problème, mes tissus je les lave avant et comment savoir si mon tissu va rétrécir de la même manière….) , j’ai aussi succombé aux boxs ( mais au final, les patrons ne me plaisent pas toujours et je trouve qu’il faut toujours que je les modifie même si je respecte le tableau des mesures et au final, j’utilise les tissus pour autre chose). Depuis quelque temps, j’essaie vraiment de faire avec ce que j’ai. Et les patrons IS, reviennent sur le devant de la scène tant ils offrent de possibilités, déjà celles qui sont proposées, puis celles du blog et puis les notres. Alors merci Ivanne de nous proposer ces pépites qui effectivement ne sont pas assez chères, chaque patron est un cours en lui-même et ta disponibilité fait chaud au coeur ( je me souviens de nos échanges au sujet du magnésium, celui qui me tenais tant à coeur et que j’ai eu tant de bonheur et fierté de porter cet hiver).
    Nul doute que tu trouveras comment faire évoluer ton entreprise et si j’en crois les autres commentaires, nous serons plusieurs à te suivre.

  • Angélique
    Posté à 08:30h, 15 mai Répondre

    Merci yvanne pour ce message qui résonne. Je vous suis depuis grain de couture. J’ai toujours adhéré à votre philosophie et encore plus actuellement. Comme vous je me questionne sur la tournure que prend la couture notament avec l’utilisation des réseaux sociaux et du toujours plus… Restez comme vous êtes. C’est parfait. Et personnellement je serai toujours au rdv. 😉❤️

  • Caroline Frangione
    Posté à 11:12h, 15 mai Répondre

    Bonjour ! J’ai lu votre réflexion entrepreneuriale avec grand intérêt, et je retrouve certains de mes questionnements dans cette volonté d’être entier, responsable et en accord avec notre rythme de vie, qui, j’en suis persuadée, se soit d’être “slow”… Il est difficile de conjuguer pérennité, productivité, visibilité, et se réinventer n’est pas chose facile. Mais je pense que c’est votre éthique, et votre philosophie qui attireront votre “public” justement. Pour ma part, totalement novice en couture, et désireuse de faire quelque chose de mes doigts et de ma créativité, sans justement entrer dans une frénésie d’achats, de nouveautés, de modes, j’ai été épatée par votre positionnement, votre façon si généreuse et bienveillante de transmettre vos créations, vos savoirs. J’ai appris beaucoup de vos patrons, bien que je trouve ce terme réducteur. Mon premier achat de patron a été votre trop top, et j’ ai découvert le plaisir de prendre mon temps, de défaire, recommencer et d’être satisfaite de mon travail. Je ne sais pas comment vous pourrez préserver votre philosophie de travail et de vie, tout en la conjuguant avec rentabilité. Une première piste pourrait être de mieux valoriser votre travail financièrement, vos patrons ne sont pas assez chers ! J’aurais été prête à payer plus pour me procurer mon premier patron, et encore plus maintenant que j’ai éprouvé plusieurs de vos patrons. J’y ai trouvé tellement d’enseignements, de techniques, je pense qu’ils n’entrent pas dans la catégorie “patron PDF”, trop réductrice. Je vous souhaite beaucoup de courage et d’inspiration pour la suite de vos projets, pour ma part, je prépare le Cap Couture ! Caroline.

  • Christel
    Posté à 11:38h, 15 mai Répondre

    Très bel article, d’une grande sincérité comme on rencontre plus assez souvent. Je pense en toute modestie que suivre la ligne, les envies et le chemin qui vous ont menés jusqu’ici est une très bonne chose. Quel serait votre état d’esprit si vous deviez sortir des patrons à la chaîne ? Stress, manque d’inspiration, d’envie… Je ne dis pas que les créatrices qui ont un rythme plus soutenu ne créent pas de jolies choses, il y a vraiment des pépites, je dis juste que chacun doit voir et faire comme il le sent. Par ailleurs, faire comme tout le monde, est-ce la meilleure chose dans un monde où tout le monde fait pareil ? La rareté, l’originalité ne sont elles pas recherchées tout autant. J’ai ralenti le rythme de mes publications sur insta et Facebook. J’ai limité mes abonnements aussi, pour ne voir que ce qui me plaît réellement. Finie la course aux followers, à certains comptes “populaires”, je veux juste qu’on s’abonne à mon compte par envie et pour échanger (on fait de belles rencontres 👍). Au début quand je publiai c’était pour qu’on me repère, j’avais envie de devenir testeuse😂, maintenant, c’est juste pour le plaisir de partager, recevoir des avis, des conseils. Les réseaux sociaux c’est très bien mais ça peut vite devenir stressant…
    Je suis en train de réaliser votre manteau magnésium, un véritable challenge que je me suis fixé.
    Votre patron, n’est vraiment pas cher et tout est vraiment très très bien expliqué. Il me fait réfléchir, des poches, pas de poches, un col comme ci où comme ça. Il me permet d’être créative 😊.
    Rien à redire, sauf que les marges de coutures ne sont pas incluses 🙄, la débutante que je suis, n’y voit pas encore les avantages, mais là , c’est moi le problème 😂😂😂.
    Effectivement avec toutes ces options, ce n’est pas un, mais plusieurs vêtements que je vais pouvoir réaliser 😍.
    Tout ça pour dire, ne perdait pas espoir, je pense qu’il est possible de se renouveler, innover et garder sa place sans s’égarer du sentier que l’on souhaite suivre.
    Bon courage à vous.

  • Frederique
    Posté à 16:12h, 15 mai Répondre

    Merci !!! Merci pour ne pas nous bombarder de nouvelles envies/idées /projets tous les jours : pour moi la couture est un hobby que je tente de caser entre le boulot et la vie familiale. C’est frustrant de recevoir des nouveautés à tous moments en sachant que j’aurais le temps de réaliser peut-être 4 vêtements dans les 6 prochains mois (en comptant les habits pour l’ado, etc)- et je finis par ne plus savoir où j’en suis ni ce que je veux réellement (à traduire par: ce que je vais vraiment porter)…
    Alors si je peux avoir des infos à un rythme raisonnable et en prime des patrons top parfaits qui tombent toujours juste, sans prise de tête parce qu’une Info est imprécise ou manquante, en décidant si je fais plus ou moins compliqué selon mon état de stress ou fatigue, sans me dire juste après avoir coupé le tissu “oh mais il y a ce nouveau modèle qui aurait été tellement mieux” (et en fait.. Non)- alors, MERCI !!!! Merci de me faire profiter pleinement de mon hobby, avec plaisir, délice, calme et détente ! ☺️☺️☺️

  • Alexandra
    Posté à 10:08h, 16 mai Répondre

    Bonjour Ivanne, votre article est très touchant. Je comprends tout à fait ce que vous ressentez, cet idéalisme est une grande qualité ! J’apprécie énormément tout ce que vous faites, vos patrons, tellement aboutis, c’est assez impressionnant, chaque article est tellement bien écrit, voire décrit… j’adore ! Vous donnez envie de réaliser des coutures magnifiques ! Bien sûr nous avons beaucoup de choix de marque de patron en ce moment, mais je pense que si je devais n’en garder qu’une, ce serait la vôtre !!!
    Et comme beaucoup d’autres petites couturières 😊 je vous remercie vraiment pour votre merveilleux travail et je souhaite longue vie à votre entreprise ! Au plaisir de voir ce que vous nous réservez ! Merci, merci, merci ! 😍

  • MARTINE DEMARY
    Posté à 14:53h, 17 mai Répondre

    Chère Ivanne,
    Je fonds de tendresse en lisant votre post…de voir avec quelle pudeur, quelle délicatesse et quelle douceur vous formulez vos interrogations, vos doutes et votre philosophie! je suis fan de vous et de votre travail à 200% et je trouve, comme d’autres de vos clientes, que ce n’est pas cher payer pour tant de travail, de créativité, pour ces patrons impeccables, intemporels, adaptables, pleins de variantes et toutes ces explications détaillées! Vous êtes un OVNI dans ce monde de toujours plus et toujours plus vite! vos modèles sont durables et recyclables à l’infini alors que chez vos collègues on voit surtout des modèles saisonniers, des collections, des capsules… Alors, oui, je souhaite de tout cœur que IS continue et soit viable et rentable (rentable n’est pas un gros mot pour moi, ça veut juste dire que le travail et la créativité sont justement rémunérés), mais je n’ai pas non plus le gène du commerce ni du marketing, juste 2 ou 3 petites idées qui me sont venues ce matin en marchant dans les bois:
    -J’adorerais avoir un livre “Vitamine” (et aussi Saiki….) avec le patron, les explications détaillées, les variantes et les belles photos. Bien sur j’ai imprimé tout le dossier PDF, mais c’est pas pareil! Il y a des feuilles partout, je ne peux pas feuilleter le livre pour rêver à ma prochaine couture, juste regarder les belles photos inspirantes… vous voyez?
    -Vous pourriez aussi peut-être proposer les patrons pochettes ? pour celles qui comme moi n’aiment pas trop avoir des bouts de scotch partout sur leur patron.
    -Vos patrons pourraient être plus chers, ce ne serait pas un scandale!
    -Ce ne serait pas un scandale non plus si au lieu de proposer un patron avec 12 variantes, vous en proposiez 2 avec 6 variantes chacun!
    -Et pourquoi pas des visio cours (un peu) payants?
    -Ou alors un abonnement pour profiter de tutos et de nouvelles idées à partir de patrons existants?
    -Et si vous demandiez leur avis à vos clientes et abonnées? un petit sondage quoi….
    Bon, j’arrête là…. et vous avez surement déja pensé à tout ça!
    J’attends avec impatience le Mieux que vous nous promettez! Vu le niveau auquel vous placez le Bien, ça promet!!!!
    Bien cordialement,
    Martine

  • Dominique LALLEMAND
    Posté à 20:47h, 17 mai Répondre

    Merci Ivanne pour ces réflexions très intéressantes sur ce qu’on entend par “couture , DIY , tutos, patrons..” ouf..votre site est reposant, pas de casse tête : des patrons à personnaliser qui, une fois finis, ne ressemblent pas à celui de la voisine, parce que personnalisés. C’est ça qu’on aime en fait. Et puis, je me demande si vous n’êtes pas la seule à répondre aux questions de vos clientes et à vous inquiéter de savoir si votre réponse à été satisfaisante! Alors oui, vive la couture slow, vive l’humain. Et je souhaite que vous puissiez continuer à faire vivre votre petite famille en partageant votre passion, Très longtemps !

  • Malika(@mlefilquidanse)
    Posté à 00:06h, 18 mai Répondre

    Quel article magnifique! Sensible, sincère…j’adore votre philosophie, vous possédez indéniablement des valeurs humaines rares (de nos jours) qu’il vous faut conserver et préserver.
    J’entends bien tous ces questionnements et toutes ces réflexions plus que légitimes. Pour ma part, je tombe encore dans le: “ah ce nouveau patron! Je le veux!!!”….puis…. finalement…quelques mois plus tard, ma patronthèque n’a pas diminué et moi de me sentir frustrée de ne pas avoir cousu “autant que tout le monde”.
    Coudre, créer sont des processus longs, lents et quand on prend le temps nécessaire, les sentiments de fierté, de bien-être, d’apaisement…sont là et quel bonheur! Je reviens donc à l’essentiel qui est de coudre pour soi et avec soi un vêtement qui nous ressemble. Tout ceci n’est possible que grâce à des créatrices comme vous.
    Comme j’aimerais participer à un stage couture avec vous comme enseignante!!!
    Enfin, je ne m’y connais pas en matière de commerce, marketing…et je me sens incapable de répondre à vos questions “pragmatiques” sur le devenir de votre entreprise.
    Cela étant, vous avez amorcé le processus de réflexion, vous êtes donc sur la bonne voie ;)
    J’aimerais bien voir naitre le projet d’un beau livre de patrons adaptés aux femmes rondes, selon les saisons pourquoi pas, même avec des patrons déjà existants!
    A bientôt pour le MIEUX alors!!!!
    ;)

  • Claire
    Posté à 08:47h, 18 mai Répondre

    Comme je vous comprends… Je suis en total accord avec votre “philosophie couture” car c’est celle que je pratique depuis toujours ! Je n’ai pas acheté un vêtement en prêt à porter depuis plusieurs années (en dehors des sous-vêtements !), c’est quasiment pareil pour mes filles (heureusement qu’elle ne sont pas fashion addict comme certaines de leurs copines !)… Je ne suis pas une grande consommatrice de patrons, ni de tissus (et pourtant, j’en ai bien trop dans mes placards !).
    La grande différence avec vous, c’est que cette pratique reste un loisir, ce n’est pas ma source de revenu !
    Je vous souhaite de trouver le juste équilibre pour que la belle entreprise que vous avez créée vous convienne et qu’elle garde cette particularité qui est la votre.

  • Jacqueline
    Posté à 11:58h, 18 mai Répondre

    Chère Ivanne,
    Comme je comprends vos interrogations et vos doutes ! Pas facile de se positionner maintenant au milieu du foisonnement de patrons…. Pourtant, vous êtes unique avec vos patrons si complets et adaptables, votre pédagogie, vos mille astuces que vous partagez si gentiment ! Je n’ouvre votre livre Grains de Couture qu’avec un plaisir infini, pas obligée de coudre, chaque modèle de ce livre est une pépite, à lire comme à coudre. Vous êtes tout à fait capable de nous donner les mêmes sensations pour chaque patron. Comme déjà suggéré par d’autres, ce serait une super idée d’éditer un joli petit livre pour chaque patron ! Et oui, vos patrons méritent d’être vendus plus cher, de vous rapporter davantage au vu du travail engagé ! Moins de patrons, oui, mais tellement plus complets et enrichissants ! Je vous souhaite le meilleur.

  • Marine Dumont
    Posté à 15:06h, 18 mai Répondre

    Super texte , très authentique. Je commençais à me poser la question du fast-couture, avec une sorte de boulémie à créer. De suivre plein de coutières différentes sur instagram me donnait encore plus envie de consommer du tissu, des patrons, de la mercerie mais pas assez de temps.
    J’ai finalement changer de travail pour faire quelque chose qui me prend plus de temps mais qui me plait beaucoup plus. Donc moins de temps pour coudre. J’ai donc réfléhi à comment mieux coudre afin d’apprécier pleinement le temps que je m’accordais à coudre !
    Merci pour ces mots justes et authentiques ! Je vous rejoins complétement dans cette réflexion : moins mais mieux !

  • Estiennette
    Posté à 07:38h, 19 mai Répondre

    Bonjour, un email de ta part c’est déjà une fête dans la boite! Ils sont rares et toujours pleins de découverte. Aujourd’hui tonalité différente mais la vie n’est jamais comme prévue…. alors en avant pour la lecture.

    Puis à mon tour de prendre le clavier : la couture me fait rêver, un monde de promesses à portée de main, de futurs toujours possibles. Pourtant, je couds peu, n’ayant que très peu de temps à y consacrer. Alors, quand je me lance, c’est toujours autour d’un projet murement réfléchi, avec un patron plein de déclinaisons pour approcher au plus près de mon idée. Comme j’aime les choses bien faites, je privilégie les livrets d’explication bien faits, détaillés. Résulat dans 3 cas sur 4, c’est un patron de chez toi qui aboutit sur ma table de découpe avec le livret sur la table de chevet pendant plusieurs jours (semaines).

    Pour cette expérience là, je suis prête à mettre le prix. Peut être aussi parce que mon budget me le permet. Mais pourquoi ne pas laisser aux couturières la possibilité de fixer elles mêmes le prix qu’elles sont prêttes à payer? Pour garantir ta gestion, tu fixes un prix plancher (ceux actuels) et chacune voit en fonction de ses moyens et de son intéret ce qu’elle rajjoute. Cette méthode se pratique dans les cafés concerts et produit des résultats économiques corrects. Si nous construisions un modèle économique collaboratif qui ne soit pas que l’achat d’un produit mais un acte d’engagement dans un projet économique?

    Autre idée qui me suit depuis quelques temps, “l’actionnariat populaire”. je ne suis ni économiste, ni juriste mais ça me plairait de participer à une aventure qui me tienne à coeur. Investir un peu pour participer indirectement, par procuration, à une aventure de création mais aussi économique. Bref ne pas faire que rêver derrière un écran mais m’impliquer. Et en contre-partie? le plaisir de voir sortir un nouveau patron, de belles photos. peut être deux fois par an un mail comme celui d’aujourd’hui qui parle de la vie de l’entreprise.

    Au final, un commentaire en forme de boite à idées, peut être naïves, irréalistes, fantasques;… tu les oublieras.

    Quoi qu’il en soit, bonne continuation pour nous, pour l’entreprise, pour toi.

    Estiennette

  • Sabrina BEUX
    Posté à 11:47h, 19 mai Répondre

    Bonjour,
    J’ai lu attentivement. En tant que cliente j’essaie de ne pas craquer facilement, d’acheter un patron et le tissu qui va avec, de bien réfléchir à mon achat pour consommer raisonnablement. Ces patrons multi-versions sont de qualités et raisonnable au niveau du prix, çà ne me choquerait pas qu’il soit un peu plus cher.
    J’achète les vôtres et ceux d’Elsa couture parce qu’il y a toute cette partie de pédagogie qui nous permet d’acquérir de bonnes bases, de se lancer. Moi aussi vu le temps que j’y passe ce n’est pas rentable. Dans mon entourage on me dit “çà ne vaut pas le coup”.
    Pas facile de prendre du plaisir et d’être rentable pour une entreprise. Je vois des personnes ouvrir des boutiques de couture, trimer pour produire finalement des produits simples et chers mais bon les clients sont là mais jusqu’à quand. Il faut renouveler sans cesse, toujours de la nouveauté.
    Devez vous vendre des choses ‘rentables’ et à côté garder ce plaisir de créer un patron pour trouver un équilibre financier parce que la question est là….Bon courage, J’espère que vous trouverez de la sérénité pour maintenir le plaisir !

  • Géraldine
    Posté à 13:42h, 19 mai Répondre

    Bonjour,
    je n’ai pas pour habitude de laisser des commentaires mais votre article m’y invite, pour vous apporter tout mon soutien ! Pas de réponse, mais un voeux : tentez de trouver la solution qui vous permette de poursuivre votre entreprise pour en vivre, mais tout en conservant votre philosophie et ce qui vous anime !
    J’ai démarré la couture seule, d’abord pur ma fille bébé, puis pour moi, et le trop top est le patron que j’ai le plus utilisé, que je couds encore, pour elle comme pour moi, pour des amies, pour tout le monde… Et il plaït toujours autant, quelle que soit la déclinaison choisie.
    Moi qui suis très peu réseaux sociaux, j’ai ouvert un compte instagram pour avoir des inspirations coutures, connaître des merceries, des patrons, avoir des idées… Et je rejoins totalement vos remarques sur le décalage entre le discours et la surabondance de patrons, tissus, les promos pour que l’on achète…. Le diy n’est pas une garantie de slow fashion et de mieux pour la planète ) Une certaine hypocrisie dans tout ça…
    Alors bon courage,
    Je suis sûre que vous trouverez la solution qui vous correspond le mieux,
    Géraldine.

  • Marie
    Posté à 14:28h, 19 mai Répondre

    Petit message court, qui n’attend aucune réponse.
    Votre billet (que je découvre tardivement) me touche profondément.
    Je souhaite longue vie à votre entreprise, telle que vous la voulez et telle que vous nous la présentez !
    Merci de nous montrer qu’on peut rester fidèle à ses valeurs encore aujourd’hui !

  • Poirier Brigitte
    Posté à 18:05h, 19 mai Répondre

    Bonjour,

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre longue réflexion et je suis complètement d’accord avec vous! Quand je vois tout ce que proposent certaines marques, ce que nous présentent certaines blogueuses qui se cousent une tenue par semaine, je me demande quand elles ont le temps de porter ce qu’elles cousent! C’est toujours cette course à la consommation malsaine qui fait peur parfois. On parle beaucoup de zéro déchet, de consommation réfléchie, mais la mise en œuvre ne suit pas , pas encore…
    Je suis maintenant fraîchement retraitée, mais déjà quand nos trois enfants étaient petits, je leur faisais toute leur garde robe avec grand plaisir et beaucoup de fierté (j’étais professeur de travaux manuels, métier tombé dans l’oubli depuis -je me sens un peu comme un dinosaure!!!!) et maintenant j’habille nos petits enfants et ils font leur commande eux-mêmes! Notre petite Thelma de 4 ans ne veut jamais un deuxième vêtement, elle dit que celui que je lui ai fait lui suffit, je dois lui en faire un autre quand celui là est trop petit, ah la sagesse des enfants !!
    Pour ma part, je ńai que votre patron Vitamine, mais avec toutes les. possibilités qu’il offre, je ne l’ai pas encore épuisé. Je lorgne sur le manteau Magnésium, peut être pour cet hiver. Et je me délecte de tous vos articles! En tout cas, j’ai été impressionnée par votre savoir-faire et tout le soin que vous apportez à vos créations, je vous avais écrit après mon achat (je n’écris presque jamais de commentaire!), tant j’étais scotchée devant l’impressionnant travail fourni et il fallait que je vous dise toute mon admiration! Et pour moi qui aime le travail bien fait, c’est un régal de travailler avec vos patrons!
    J’espère sincèrement que vous n’allez pas vous laisser engloutir par la folie ambiante et que vous nous proposerez encore longtemps vos patrons de qualité! Votre message en dit long sur votre personnalité, vous êtes une belle personne, quelqu’un que j’aurais aimé avoir comme amie!
    Merci à vous!
    Brigitte

  • Pipoune72
    Posté à 11:20h, 20 mai Répondre

    Merci pour cet article sincère et magnifique. Je me reconnais parfaitement dans ce que tu décris, dans cette philosophie et même si je travaille dans un tout autre domaine, je lutte au quotidien moi-aussi pour défendre le slow, et même le slow du slow ! J’ai souvent l’impression de nager à contre-courant, et refuser le vite-fait / mal fait, le truc qui n’apporte pas grand chose sauf à se faire voir, le bling-bling, les réseaux sociaux et toutes ces choses qui sont pour moi de la poudre aux yeux.

    J’ai envie de te dire “continue comme ça” car les modes passent et au final, ce sont bien les marques avec de vraies valeurs comme la tienne qui restent et qui perdurent. Tes patrons sont fabuleux, j’aime leur modularité totale, j’aime la magnifique mise en valeur de ces patrons que tu nous offres dans tes billets et qui m’inspirent tellement ! Et même que je serais d’accord pour les payer un peu plus cher tant ils sont riches !

    Merci du fond du coeur !

  • Hélène LaColombe
    Posté à 12:25h, 20 mai Répondre

    J’adore vos patrons, et le fait qu’ils taillent plus loin que le 44 ou 46. Je suis toujours agacée quand je vois en effet le prix de certains patrons indé, gradés uniquement dans des tailles limitées, parce que la créatrice qui fait du 36 ne juge pas utile de voir plus loin. Il y avait le même problème en tricot, mais cela évolue positivement chez beaucoup de créatrices, célèbres ou non.
    Votre méthode ” boite à outils ” me convient bien, car on peut aller au plus simple, ou se faire plaisir en développant de nouvelles techniques.
    Donc je dirais : ne changez pas, ou peu. Ces inondations de nouveaux patrons, dont certains se ressemblent vraiment beaucoup, placent en effet la couture dans la même lignée que la fast fashion. Et de même pour ces blogueuses ou IGettes qui pondent une robe en 2 heures (non mais ??? c’est moi qui ait un problème ? Il me faut déjà 3 heures au moins pour décalquer, épingler, et couper… Et les repassages des coutures ? C’est tellement chronophage !
    Je me fais bien plus plaisir avec un patron très bien expliqué, qui me permet de progresser, qu’avec un truc vite cousu, vite jeté au fond du placard.

  • Delphine
    Posté à 21:02h, 20 mai Répondre

    Bonjour Ivanne,
    De toutes les marques de patrons que je suivais et que je cousais il y a 10 ans, quand effectivement il y avait encore peu de monde, vous êtes la seule que je continue à suivre avec assiduité. Clairement je ne me reconnais plus dans la multitude proposée aujourd’hui. Si cela peut vous conforter dans votre vision de la couture, je n’aspire qu’à trouver 2-3 patrons qui me plaisent et me vont pour pouvoir les décliner à l’infini. Je me suis lassée il y a longtemps déjà des multiples patrons peu voire jamais cousus. Oui il y a une slow couture ! Ne serait-ce que parce que adapter un patron à ma morphologie me prend un temps fou alors j’aime autant capitaliser. Personnellement je cherche des patrons confortables que l’on peut ensuite twister joliment avec un brin d’imagination. Un grand merci pour votre travail inspirant et tellement riche de détails ; chaque explication de patron est un apprentissage en soi. Bonne continuation ! Delphine

  • AxelleC
    Posté à 22:39h, 02 juin Répondre

    Ton article me touche beaucoup (et me fait rire – comme à chaque fois !) et j’ai l’impression de te comprendre tout à fait. J’adore ton travail, tes patrons, tes photos, ta plume. Tu es l’une de mes 3 créatrices préférées et j’ai cousu plusieurs fois chacun des patrons que je possède, pour moi mais aussi pour offrir, et aucune version ne se ressemble. Merci pour cela et bonne continuation à toi et ta marque !

  • Lady_A
    Posté à 10:44h, 04 juin Répondre

    Merci Ivanne pour ce partage.

    Concernant mon histoire avec votre marque: ce ne sont pas les premiers que j’ai acheté. En débutant la couture, j’ai choisi des petites choses et je me suis rendue compte que c’était loin d’être si simple, surtout si on est pas dans les tailles standards.
    Puis j’ai acheté le SAIKI, et puis j’ai constaté le travail que vous faites, je lis vos patrons comme des livres et j’ai appris énormément de technique avec.
    Quand je retombe sur un patron, même de marques connues et reconnues, je le lis, et je me dis “déjà?”, Ivanne aurait fait au moins dix pages de plus, et elle aurait approfondi ce passage un peu délicat, là, que je vais devoir deviner.

    Je partage totalement l’avis des clientes qui vous disent que vous pourriez faire payer plus cher. Et j’achèterai car en réalité, acheter un de vos patrons, c’est en acheter 10 à la fois, sans compter la formation en couture reçue.

    Peut-être un mix de patron d’accroche, à un prix raisonnable pour nous rendre accro, et ensuite, on est obligé de tous les acheter ;)

    Bon courage, bravo pour votre parcours et votre entreprise.

  • Lucie
    Posté à 21:37h, 07 juin Répondre

    Je ne suis pas une couseuse mais une tricoteuse et je me retrouve exactement, quand même, dans cette réflexion! La slow fashion de la couture ou du tricot qui peut très bien virer aux mêmes excès que la fast fashion, des patrons à la pelle, l’achat compulsif suscité, l’attrait de la mode du moment (de l’instant??) Et ce que j’aime aussi quand j’achète un nouveau patron, c’est d’apprendre quelque chose de nouveau, une technique, des finitions, des procédés différents. Slow fashion, de la qualité qui dure, et sobriété numérique, je vois tout à fait ce à quoi tu aspires mais effectivement c’est compliqué de rester dans la course, sur le marché, avec ces qualités, parce que ce ne sont pas celles qui règnent, ni celles qu’on voit, et qu’elles ne sont pas «récompensées». Je te souhaite bon courage pour trouver en maintenir un équilibre qui te convienne.. ça vaut le coup! Bon maintenant je sais que si j’achète un jour un patron de couture ce sera un Ivanne-S parce que je souscrit à 200% avec tes valeurs..

  • cloe
    Posté à 16:04h, 04 août Répondre

    Je n’ai pas l’habitude de m’exprimer mais votre message m’a touché, merci pour ce que vous êtes, humaine et sincère. Je suis une fidèle lectrice de votre site. Quel travail pour nous présenter des patrons d’une richesse exceptionnelle, (ça mériterait une majoration de tarif) ainsi que des tutos et des articles présentant diverses déclinaisons possibles. Je suis loin d’être une grande couturière mais je couds principalement mes petites filles et pour moi. Merci encore pour tous vos précieux conseils en fait ce sont de vrai cours de couture. Cependant votre questionnement est bien compréhensible et je n’ai malheureusement pas de réponse à y apporter ou peut-être une piste : peut-être des cours pourraient être payants ? Bon courage et bonne continuationCloe

Poster un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This