Ivanne.S | Ivanne.S | | MAGNESIUM [Enfant] – Veste fleurie / Version de base
14841
post-template-default,single,single-post,postid-14841,single-format-standard,et_monarch,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,columns-3,qode-product-single-tabs-on-bottom,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

| MAGNESIUM [Enfant] – Veste fleurie / Version de base

Avant de commencer, je vous envoie des tonnes de MERCIs pour l’accueil réservé au nouveau patron MAGNESIUM [Enfant] ! C’est vraiment agréable de recevoir un écho si favorable à chaque fois. La marque Ivanne.S suit sa propre route dans une direction peu différentiée des autres marques de patron, celle qui me semble la plus authentique et la plus conforme avec la façon dont j’envisage la couture, la créativité et une consommation raisonnable et efficace du DIY. Donc chaleureusement, merci de suivre ce cheminlà avec moi !

Aujourd’hui, nous allons commencer à apporter un peu de lisibilité autour du patron MAGNESIUM [Enfant]. Celui ci m’a demandé beaucoup de travail de par sa très grande polyvalence, son potentiel et toutes ses options, et je me pense que ce petit monde mérite d’être clarifié tranquillement. Comme indiqué à la fin de l’article précédent (présentation générale du patron), il est prévu de vous détailler chaque version cousue pour le Lookbook pour que vous puissiez bien cerner les options choisies du patron à chaque fois, avec, bien sûr, les informationsmatières si vous souhaitez vous inspirer et vous approvisionner. Je ne peux malheureusement pas garantir la disponibilité des tissus utilisés, je n’ai « partenarisé » avec aucune boutique. J’ai donc acheté mes métrages au coup de cœur comme toujours (et parfois il y a longtemps) !

Pour démarrer, voici donc un focus sur la version la plus basique qui puisse être cousue d’après MAGNESIUM [Enfant]. Une version A issue du patron de base seul. Ou…  comment apprendre à coudre une veste ou un manteau doublé, tout simplement.

Le patron

Cette petite veste toute simple est issue du patron MAGNESIUM [Enfant] dans sa forme de base, la Version A, la plus minimaliste et la plus tranquille. Aucun détail superflu, pas de pli, pas de fronce, pas de découpe. Aucune option non plus : pas de col, pas de poche, rien d’autre que la forme de base cousue dans sa forme courte (longueur « mini ») pour un style « petite veste ». Juste : une veste doublée basique, nette et efficace pour tenir chaud et pour compléter une tenue.

La version A sans option, c’est vraiment la version d’entrée pour se faire la main sur le modèle de base, notamment pour les manteauxdoublésdébutant(e)s. Cela permet de se concentrer uniquement sur la technique de montage globale pour en avoir une bonne vue d’ensemble. Une fois la base apprivoisée, une fois la technique de montage d’une doublure intégrale acquise, il sera ensuite plus facile d’aborder les versions plus complexes de façon sereine et graduelle en intégrant petit à petit les autres options.

Avec cette version A toute simple, les explications du patron MAGNESIUM [Enfant] sont l’occasion de s’exercer sur la trooop jolie doublure qui montre la jolie qualité du modèle. En effet, cette petite doublure intégrale a tout d’une « grande » avec :

  • son pli d’aisance en largeur (au milieu dos), qui permet à l’enfant de bouger et de jouer confortablement dans sa veste sans que ça ne tiraille de partout,
  • son surplus de longueur, qui permet aussi à la veste de garder sa belle forme quelle que soit les différences de propriétés et de comportement des matières qui composent le manteau
  • ses parements intégrés (à l’encolure dos et sur les pans de devant) et…
  • ses ourlets rentrés (en bas de manche et en bas de veste) pour un rendu très qualitatif sur toutes les bordures, ce qui évite au tissu de doublure d’être visible sur l’endroit.
  • ses passepoils en FINITION +, qui surlignent la délimitation entre les parements et la doublure, ce qui permet de jouer avec les assortiments de couleurs.
  • son « intégralité intégrale » (haha) : tout est bien fixé proprement sans couture apparente, l’envers est comme un endroit (en presque plus beau même !).

Visuellement et techniquement, la doublure est donc vraiment ulrapro. Par contre, la méthode de montage a été complètement imaginée pour être la plus FACILE possible, dégagée de toutes difficultés et problèmes de visualisation (les méthodes académiques étant souvent difficiles à appréhender sans prise de tête au premier abord). Avec MAGNESIUM, l’idée est vraiment que le montage de la doublure soit le plus accessible possible pour les couturier(e)s en cours de perfectionnement, sans bloquer d’emblée, sans faire peur, et surtout sans rogner sur les finitions qui doivent rester impeccables. Là, on se détend, on suit le guide pédagogique fourni avec le patron MAGNESIUM… et tout va couler de source. Ensuite, vous pourrez même prendre du plaisir à doubler d’autres manteaux les yeux fermés.

Une fois de plus, avec la couture d’un MAGNESIUM [Enfant], on tutoie les beaux envers raffinés, on aime ça, et surtout, on en est tellement fier(e) qu’on a vraiment trop trop envie de les montrer !

Le boutonnage classique (boutons/boutonnières) envisagé dans le patron a ici été remplacé par des boutonspressions KAM de coloris bronze en résine, posés à l’aide du système de pince KAM (fourni par Little Fabrics). J’adore poser ce type de pressions, c’est super facile et plutôt inratable (j’avoue être un peu comme une poule devant un couteau avec des pressions à poser au marteau). Les pressions en résine, c’est aussi idéal pour ce type de projet de petite veste courte basique et pratique. Parfaites aussi pour éviter la « corvée » de couture des boutonnières pour celles et ceux qui y sont allergiques, ou si votre machine à coudre n’est pas une championne du monde en la matière (j’ai connu ça…). Sans compter le côté pratique pour les enfants.

Taille

Cette version a été cousue en taille 6 ans « de partout » (largeur et longueur de buste, longueur des manches) selon le barème mis en face à face avec les mensurations de ma fille.
Pour rappel, le patron MAGNESIUM [Enfant] propose 3 options de longueur : mini, médium, ou maxi.
Il s’agit ici de l’option de longueur MINI, la plus courte donc, théoriquement au niveau des petites hanches (soit plus bas que la vraie ligne de taille, mais plus haut que la ligne de bassin).

 

Les matières

Le tissu principal extérieur un beau tissu japonais  Nani Iro « Fuccra – Hamilton » acheté chez Miss Matatabi. Il s’agit d’une double gaze matelassée vraiment jolie et de très bonne qualité. J’ai eu un gros, gros, très gros coup de cœur ! J’adore ses couleurs toutes douces, son rose poudré avec sa pointe de jaune, ses touches de nacré (si si, on ne voit pas très bien, mais si !), son style printanier, et sa matière un peu brute mais toute moelleuse due au matelassage. Très beau en photo, et encore mieux en vrai à la réception du colis !

C’était la première fois que je commandais chez Miss Matatabi, une boutique en ligne « japonaise en directe du japon ». Autant prévenir, les frais de port ne sont donc pas donnés, il faut être lucide. Mais le montant total de ma commande restant raisonnable si je rapportais le prix total au mètre (dans la tranche ++ du raisonnable), je me suis laissée tenter pour tester. Et recevoir un colis venu du japon, cela m’a aussi rappelé le bon vieux temps < 2009 où je commandais des livres de couture japonais non traduits sur des boutiques ebays « bien de là bas » (Junku et Pomadour pour celles qui se souviennent de cette grande époque JCA, clin d’oeil aux « anciennes » bloggueuses ;-)

La doublure est quant à elle une batiste imprimée de chez Atelier Brunette, sous la référence « Bye bye Birdie, blush ». Elle est parfaitement assortie au tissu principal Nani Iro, à la fois dans le coloris plus soutenu rappelant celui des fleurs, mais aussi confirme à l’esprit japonais avec ses motifs origami.

Le passepoil jaune (acheté chez Mondial Tissus) de la doublure est également là pour rappeler les petites touches de jaune du fleuri Nani Iro. Ça ensoleille la petite veste et ça apporte du peps sur l’envers.

Porté avec ?

Cette petite veste est portée avec un tee-shirt cousu-main issu du patron TROP TOP [Enfant]. Ce tee-shirt  citronné a déjà été présenté dans ce billet datant de 2015, dans lequel vous pourrez trouver toutes les infos nécessaires à sa réalisation. Avec, en bonus, les motifs citrons « maison » offerts en téléchargement, pour customiser et citronner n’importe quel tee-shirt uni par la technique du transfert.

En résumé

Pour acheter le patron MAGNESIUM [Enfant]

Pour fêter ça :
Le pack COMPLEMENT pour 1€ de plus
jusqu’au 1er mars 2017

 

A bientôt avec d’autres versions de MAGNESIUM !

Ne manquez plus rien !

Pour vous tenir au courant des nouveaux articles, booster votre créativité, recevoir des astuces & des tutoriels…

Pensez à bien confirmer votre abonnement en activant le lien proposé dans le 1er mail envoyé (sinon les envois ne seront pas activés).
Si vous ne recevez rien, jetez un œil dans vos SPAMS.

Pour vous inspirer davantage

 

11 commentaires
  • Anne Deprez
    Écrit à 19:46h, 20 février Répondre

    Ah les tissus de chez Miss Matatabi ! J’ai craqué plus d’une fois… Et celui-ci est superbe.

    • Ivanne
      Écrit à 12:37h, 22 février Répondre

      Alors moi je découvrais complètement Miss Matatabi. Heureusement d’ailleurs, car cela m’a du coup permis de faire des économies ces dernières années !

      • Tachalili
        Écrit à 16:37h, 23 février Répondre

        ARgggghhhh, quand je pense que j’étais dans la boutique Nani Iro (je pense que les dames de la boutique ont cru que je ne partirais jamais… ) à Osaka en Novembre et que je n’ai pas pris de matelassé parce que je ne voyais pas quoi en faire ! Pfffff… ça m’apprendra à être raisonnable :-) La boutique de Miss Matatabi est un lieu de perdition absolu. Et certes les frais de port peuvent être importants mais au vu du prix au mètre des tissus Nani Iro vendus en France on s’y retrouve vite. Merci vraiment pour ce très chouette patron.

        • Ivanne
          Écrit à 16:54h, 23 février Répondre

          ah mon dieu, il ne faudrait pas me laisser libre dans une boutique de tissus japonais moi, il faudrait m’attacher plutôt !!!

  • Mauve
    Écrit à 22:50h, 20 février Répondre

    Bonsoir,
    Je trouve ce patron très joli, surtout en version manteau, mais j’ai un doute sur la couture d’épaule : elle me parait très inclinée.
    Sur certaines photos, l’encolure de la veste ne touche pas le cou de la petite fille alors qu’elle a les bras vers le bas.
    Je suis désolée, c’est un détail au vu des heures vous avez du passer à patronner… et peut être n’est-ce que sur les photos ?

    • Ivanne
      Écrit à 12:36h, 22 février Répondre

      Bonjour, merci pour votre message. Vous avez entièrement raison, sur les photos, il se produit un drôle d’effet au niveau de l’épaule et de l’encolure. En fait, tout comme certaines autres versions montrées en image, ce sont des prototypes qui ont été cousus lors du process de développement, et il reste donc encore parfois quelques petites imperfections ici et là qui ont été corrigées ensuite avant la mise en vente, soit par moi même selon mes propres constats, soit à l’issu des test qualité. Notamment, depuis les photos, le tracé de la ligne d’épaule a été revu. Elle est désormais moins longue (vous constaterez probablement sur la version jaune que l’épaule était trop tombante), et très légèrement « désinclinée » (mais, je l’avoue, pas autant que l’effet visuel produit sur la photo). Cette version de veste fleurie renforce cet effet pour 2 raisons : 1/ le barème de taille utilisé propose une pente d’épaule plus inclinée que l’épaule naturelle de ma fille (ma fille n’est donc pas « le » standard qui me permet de tracer mes patrons), et 2/ la matière y est aussi pour beaucoup : le matelassé utilisé provoque une certaine rigidité qui force le trait à l’encolure (sans doute encore plus marquée par l’entoilage des parements).
      Dans tous les cas, quel que soit le type de patron acheté, toutes marques confondues, si vous constatez quelque chose qui vous chagrine, il ne faut pas hésiter à prendre la liberté de retracer certaines lignes du patrons si celui ci ne correspond pas à la morphologie de la personne qui porte le vêtement. Et surtout ne pas hésiter à en faire part à la créatrice comme vous venez de le faire, car si cette « remontée » d’expérience semble consensuelle, cela nous permettra d’optimiser les patrons suivants (ou de corriger le patron en question s’il s’agit vraiment d’une erreur de patronage)
      Merci à vous !

  • Anne
    Écrit à 23:34h, 20 février Répondre

    Un grand merci pour le temps passé à rédiger toutes ces explications. J’ai envie de m’y mettre tout de suite !!!!

    • Ivanne
      Écrit à 12:17h, 22 février Répondre

      Merci Anne !

  • Marick
    Écrit à 10:12h, 23 février Répondre

    J’aime beaucoup cette version simple et efficace, je vais en parler à ma fille :-)

  • chap'oh
    Écrit à 10:53h, 23 février Répondre

    Je continu d’apprécier tes créa.. et de voir que tu poursuis ton chemin..Merci pour ces belles photos de tes modèles, superbes !
    biz

    • Ivanne
      Écrit à 15:53h, 23 février Répondre

      oh merci Guillemette !!!

Laissez un commentaire

Pin It on Pinterest

Partager